www.leslibraires.fr
Romain Gary s'en va-t-en guerre

Romain Gary s'en va-t-en guerre

Laurent Seksik

Flammarion

  • 1 avril 2017

    L'enfance d'une énigme littéraire

    Romain Gary avant de devenir Emile Ajar, a connu la guerre, le ghetto, les privations. Sans compter la mort d’un frère ainé, et des parents déchirés.
    Ce génie de la littérature s’est inventé des vies, dont un père secret, célèbre acteur russe. Mais pourquoi ?, probablement pour fuir toutes ses désillusions.
    Laurent Selsik ne nous livre pas une biographie, mais deux jours essentiels dans la vie de Roman. Un récit à trois voix, lui, sa mère et son père. Qui vont nous expliquer ou essayer de nous éclairer sur la suite de son histoire.
    C’est inattendu, touchant, cruel…..et cela adonne envie de se plonger ou re-plonger dans ses grands romans.


  • par (Librairie La Mandragore)
    4 mars 2017

    Comme il l'a déjà fait avec Zweig et Einstein, Laurent Seksik choisit de de ne pas écrire une biographie de Romain Gary. Il prend juste un moment important de sa vie (on est à Vilnius en 1925, Romain Gary a une dizaine d'années) et nous l'offre avec beaucoup de délicatesse et le talent qu'on lui connaît.


  • par (Librairie Ravy)
    6 février 2017

    3 personnages prennent la parole à tour de rôle : Nina, la mère, Roman, futur Romain Gary et Arieh le père. Nous les suivons pendant 2 journées de janvier 1925, 2 journées décisives dans leurs vies. Laurent Seksik réussit parfaitement à se glisser dans leur peau, à nous faire vivre leurs questionnements, les sentiments d’injustice, de trahison. Si le mystère Romain Gary reste entier un pan du voile est soulevé et nous laisse entrevoir un petit garçon auquel il manquera toujours un père.
    Valérie