www.leslibraires.fr

La fille d'avant

J.P. Delaney

Fayard/Mazarine

  • par (Librairie Ravy)
    14 avril 2017

    Des chapitres courts, qui alternent entre passé et présent, entre Emma et Jane, donnent à ce thriller oppressant un rythme très enlevé qui sera à coup sûr vous captiver.
    Entre obsession et manipulation.
    Une belle réussite.
    Karine


  • 27 mars 2017

    Angleterre, policier

    Ce très bon « Tuniraspastecoucher » anglais m’a redonné goût à la lecture.

    Premier roman, l’auteur a déjà les codes du bon thriller psychologique : chapitres courts en alternance, personnages biens campés et intriguants, action prenante. Et le petit plus : une maison comme personnage à part entière.

    L’auteur lance des fausses-pistes et sait faire rebondir le récit pour nous tenir en haleine.

    Peu d’hémoglobine, mais du suspens encore et toujours.

    Et puis le manipulateur n’est pas forcément celui que l’on croit, ni la fameuse fille d’avant du titre non plus…

    Bref, j’ai adoré !

    L’image que je retiendrai :

    Celle du questionnaire distribué à chaque postulant pour la location de la fameuse maison. Ce questionnaire est repris en début de chaque partie du livre.

    Quelques citations :

    Ce qu’il y a d’étrange avec le chagrin, c’est cette façon qu’il a de vous sauter dessus au moment où vous vous y attendez le moins. (p.146)

    http://alexmotamots.fr/la-fille-davant-j-p-delaney/


  • par (Hisler - Even)
    24 mars 2017

    Un livre sur la manipulation à la construction impeccable!!!


  • par (Librairie Madison)
    21 mars 2017

    Suspense immédiat et crescendo, jusqu'à la fin !

    2 époques, 2 femmes : en commun, le même besoin d'oublier le passé qui conduit à l'emménagement dans la même maison. Et pas n'importe laquelle : conçue par un architecte, y vivre suppose de se plier à certaines règles : répondre régulièrement à un questionnaire, pas de désordre, ni d'animaux ou d'enfants. Mais, en contrepartie, cette maison "intelligente" et hautement sécurisée améliore votre santé physique et mentale. Jane et Emma vont très vite être fascinées par leur nouvelle demeure et surtout par l'homme mystérieux derrière sa création...jusqu'au drame, inévitable.
    Intensément psychologique, brillamment construit, ce thriller à l'intrigue originale et ingénieuse ne vous laissera pas de répit.


  • Remarquable !

    Lorsque Jane découvre le One Folgate Street, elle y voit l’occasion de changer radicalement de vie. Cette maison moderne, voire même futuriste, la séduit tout de suite. Cependant, pour espérer y vivre, il faut s’engager à respecter une multitude de règles… certaines tout à fait légitimes et d’autres légèrement toquées. Cela ne la fait pas reculer, au contraire. Après avoir emménagé, elle fait une découverte déconcertante. La précédente locataire, Emma, est décédée brutalement dans cette maison et la lumière n’a jamais été faite sur ce qui s’est réellement passé. Elle ne résiste pas et décide d’enquêter à son tour sur cette étrange affaire, quitte à y laisser des plumes.

    Difficile de trouver les bons mots pour décrire l’expérience de lecture qu’offre La fille d’avant. Ce thriller psychologique est admirablement bien construit. On alterne entre deux points de vue, celui de Jane et celui d’Emma. Ainsi, les similitudes entre leurs deux situations, leurs récits étant pourtant séparés de plusieurs mois, sautent tout de suite aux yeux du lecteur.

    Il ne faut néanmoins pas en tirer de conclusions trop hâtives, car La fille d’avant prend un malin plaisir à tordre le cerveau de son lecteur. C’est la première fois que je me suis sentie autant manipulée par un livre… En effet, j’ai été menée par le bout du nez de la première à la dernière ligne ! Je n’ai personnellement rien vu venir, fonçant tête baissée dans les fausses pistes que nous offre le récit. Ainsi, je suis allée de surprises en surprises, et de rebondissements en rebondissements.

    En conclusion, un thriller parfaitement réussi et très difficile à lâcher avant de l’avoir terminé. L’histoire est captivante et immersive. La paranoïa s’installe très rapidement et on en retiendrait presque son souffle tant la tension va crescendo.