www.leslibraires.fr

À l’approche des fêtes de fin d’année, les difficultés d’approvisionnement en papier peuvent allonger nos délais de livraison jusqu’à 3 semaines pour les livres sur commande (points orange). Nous vous conseillons d’anticiper vos achats et de privilégier les ouvrages en stock (points verts).

Le Coeur Mendiant

Mérédith Le Dez

La Part commune

  • par (Le Pain des Rêves)
    31 juillet 2020

    Entre Saint-Brieuc et Nancy, entre époque actuelle et souvenir de ses dix-sept ans, Muriel, la narratrice évoque sa rencontre avec un homme et avec le duo que constituent l’écrivain anglais et son traducteur.
    C’est au journal télévisé qu’elle apprend la disparition d'un homme qu'elle a connu vingt-cinq ans plus tôt, un écrivain controversé, Jeremy Kettle. L’annonce lui fait entamer se remémorer cette histoire qu’elle mêle à l’histoire du monde depuis cette époque.
    Elle raconte le souvenir des premiers émois amoureux, d’une relation qu’elle cache à ses parents, d’une escapade pour aller voir l’homme aimé, rendue possible parce qu’elle est partie en vacances avec quatre amis lycéens...
    Mérédith Le Dez raconte avec une précision raffinée des moments de sa jeunesse et quelques actualités de 2015. Le récit est très écrit, travaillé, dans une construction complexe, avec une frontière entre le passé et le présent qui peut se confondre.
    C’est beau, subtil, lumineux, délicat. Une belle lecture !


  • par (Librairie Le Grenier)
    31 mars 2018

    L’écriture sensible et poétique de Mérédith Le Dez apporte un supplément de profondeur à ce roman intimiste et d’une grande finesse.


  • 21 mars 2018

    Une langue joaillière

    Difficile de trouver les mots pour dire la beauté de ceux de Mérédith Le Dez.
    Le Cœur mendiant est roman d'un arrachement, roman de nostalgie. Mais il aussi un cantique qui rend grâces à la littérature.
    Il est, en ce sens, merveilleusement lumineux.

    La lumière est d'ailleurs l'un des plus beaux thèmes de cet ouvrage.
    La lumière, l'insomnie, la perte, la réparation.
    Et Gandhi.


  • 12 mars 2018

    Entre Lorraine et Bretagne

    En regardant la télévision un soir, une femme apprend à la fin du journal télévisé la mort de Jérémy Kettle, un écrivain qu’elle a connu vingt-cinq ans plus tôt.
    Désenchantée par la vie, cette nouvelle la replonge dans son passé, son adolescence, un grand amour avorté.
    Elle revit des tranches de vie, entre la Lorraine et la Bretagne (mes deux lieux de prédilection, ce qui ne rajoute au charme du livre. J’ai aimé reconnaître tous ces endroits de Nancy)
    Cette remontée dans le temps ouvre des vents de jeunesse, de bonheur, d’amour, d’amitiés, teintés de nostalgie.
    L’écriture est subtile et délicate, la construction du roman efficace.
    Un très bon morceau de vie partagé avec Muriel, son voisin Jean-Philippe, le chat Gandhi et tout un passé révolu.