Dans la forêt

Dans la forêt

Jean Hegland

Éditions Gallmeister

  • par (La Promesse de l'aube)
    16 août 2019

    Coup de coeur de lecteur : Virginie

    J’ai adoré le livre Dans la forêt de Jean Hegland, l’histoire de deux soeurs qui apprennent à vivre avec la nature alors que toute notre société et notre civilisation s’écroulent... Quoi de plus angoissant et de terrifiant de penser que tout peut s’arrêter du jour au lendemain. Une magnifique histoire de survie et de fraternité que je recommande à tout le monde !


  • par (La Promesse de l'aube)
    13 août 2019

    Coup de coeur de lecteur : Cendrine

    Premier roman lu de cette maison d'édition et un véritable choc. Cette lecture m'a obnubilée jour et nuits. Elle m'a questionnée, m'a transportée, m'a touchée. Je me suis vue dans ce monde actuel en déroute et me suis demandée tout du long : comment ferais-je, moi ? Remarquable ! Je l'ai encore régulièrement en tête 8 mois après.


  • par (La Promesse de l'aube)
    7 août 2019

    Coup de coeur de lecteur : Anne

    "Dans la forêt" de Jean Hegland m'a fait découvrir l’éditeur Gallmeister. C’est une fiction qui nous propulse dans un monde post-apocalyptique, étrangement pas si étranger, et qui nous immerge dans le quotidien de deux soeurs adolescentes qui tentent de survivre après la disparition de leurs parents et une crise majeure qui a vidé la ville proche de ses habitants. C'est un retour à la nature et aux choses essentielles, avec une écriture à la fois nerveuse et poétique, simple et pleine de philosophie. Je l'avais acheté pour ma fille de 19 ans (qui l'a adoré !), mais je l'ai dévoré avant elle !


  • par (Librairie Page 36)
    17 juillet 2019

    Roman d'anticipation

    Jean Hegland a publié cet ouvrage en 1996 aux Etats-Unis. On peut le lire en français depuis 2017. D'où la sensation prégnante d'anticipation.
    La situation : pénurie de pétrole. Il va bien falloir s’adapter face à tout ce que cela implique dans une société qui en dépend quasiment totalement.
    Deux sœurs vivent au cœur de la forêt et mettent en place des processus de survie de ce qu'elles ont appris à vivre de la nature.
    Elles s'adaptent jour après jour à une situation qui ne fait qu'empirer.
    Chacune s'attache aussi à continuer de pratiquer ce qui fait l'essence même de sa vie comme tenir absolument ; l'une la littérature, l'autre la danse.
    Tout n'est que chocs, angoisse et réactions à l'instant présent de la perpétuelle obligation à s’adapter.
    Face à l'isolement et les dangers que cela implique, chacune se découvre à la fois forte et vulnérable de ce qui surgit, s'impose, marque définitivement sa vie.
    Naissent de la situation extrême une solidarité et un amour amplifiés.
    Le lecteur est happé dans le tourbillon de la situation, s'y projette et se laisse emporter, voire porter de ces deux sœurs concentrées à survivre et à s'inventer.


  • par (La Promesse de l'aube)
    29 avril 2019

    Coup de coeur d'Evelyne

    Les énergies fossiles s'étiolent. Les émeutes éclatent dans les grandes villes privées d'électricité. Le gouvernement mondial s'effondre. La paranoïa gagne les relations humaines et les supermarchés se vident. Mais Nell et Eva (deux adolescentes de 17 et 18 ans) voient ça de loin et n'écoutent les infos que d'une oreille distraite. C'est loin, et puis c'est des histoires d'adulte tout ça ! Elles, leur monde, c'est la maison familiale perdue dans la forêt, les copains, Harvard, la danse... même si l'électricité devient de plus en plus aléatoire et que l'essence se fait rare, compliquant leur vie quotidienne.
    Et puis, un jour, la radio se tait définitivement, Internet devient un lointain souvenir, et elles comprennent que leur monde à elles aussi a vacillé. Comment survivre dans ce monde qui retourne à l'état de Nature quand on a grandi dans la technologie ?
    Vous n'aimez pas la science-fiction, tant mieux car ce roman n'en est pas ! On pourrait croire à un scénario post-apocalyptique mais toute la force du roman de Jean Hegland est dans le réalisme : la fin d'un mode de vie, la fin des espoirs, la redécouverte des savoirs anciens pour assurer sa survie, l'acceptation du fait que la Nature n'est pas une ennemie de l'Homme mais que l'Homme appartient à la Nature. Un roman très sobre et très réaliste, sombre mais pas désespérant. Un texte fort qui pose question et nous laisse face à la réalité.


  • par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
    18 décembre 2018

    Conseillé par la Librairie Sorcière Pages d'Encre à Amiens

    Nell et Eva ont 17 et 18 ans. Elles vivent depuis toujours avec leurs parents dans une maison isolée au cœur de la forêt. Au début, quand la civilisation s'effondre, elles ne le réalisent pas vraiment. Certes l'électricité a de plus en plus de ratés, le téléphone et internet fonctionnent une fois sur deux, mais rien de bien inquiétant pour ces adolescentes qui ont fait toute leur scolarité à la maison, loin de la ville. Des rumeurs arrivent cependant jusqu'à elles : les banques ferment, les gens tombent malades, l'essence se fait rare… Mais c'est loin, tout ça, tout rentrera dans l'ordre d'ici Noël... Seulement le temps passe et rien ne s'arrange. Leurs parents disparus, il va falloir que les deux jeunes-filles s'adaptent à ce nouveau monde, et qu'elles apprennent à vivre avec ce que la nature a à leur offrir... Retour à la nature dans ce roman d'anticipation poétique ! - Conseillé par la Librairie Sorcière Pages d'Encre à Amiens


  • par (Librairie Coiffard)
    9 juin 2018

    Conseillé par Jonathan

    Quelque part sur la planète...

    Deux sœurs semblent être les dernières personnes sur Terre. Elles vivent toutes les deux dans ce qui fût leur maison de famille au milieu de la forêt. Alors que le monde est sur le point de s'effondrer, les deux jeunes femmes tentent simplement de vivre, entourées par cette nature aussi magnifique que dangereuse.

    "Dans la Forêt" est un livre paru en 1996 aux États-Unis et publié en France en 2017 aux éditions Gallmeister. À la croisée des genres, empruntant tout aussi bien au roman d'anticipation – chronique d'une catastrophe qui se déroule sous nos yeux – qu'à l'essai naturaliste, évoquant le "Walden" de Thoreau ou faisant écho aux "Aventures de Huckleberry Finn" de Twain, "Dans la Forêt" nous envoûte par son écriture magnétique.