• Une série coup de coeur !

    Remise de ses émotions, Violette renfile son costume de Madame Euryale, voyante très en vue dans les salons parisiens. Suite à ses mésaventures, elle est étroitement surveillée par Ernest et Madame Bouteloup qui ne veulent pas qu’elle disparaisse encore une fois dans la nature. Mais, même si elle leur doit beaucoup et qu’elle est heureuse qu’ils se soucient autant de sa sécurité, elle étouffe dans sa prison dorée. D’autant plus que rien ne va comme elle veut : une sérieuse rivale vient de faire son apparition, Florimond prend de plus en plus de risques pour contenter le commissaire et son père redouble d’efforts pour la trouver…

    Encore une fois, Béatrice Bottet nous offre un tome plein de péripéties et de rebondissements. L’étau se resserre dangereusement autour de Violette et - même si cela fait un peu sadique de dire ça – j’ai adoré la voir se dépatouiller avec tous les obstacles qui n’arrêtaient pas de lui tomber sur le coin du nez. Heureusement, c’est une jeune fille courageuse et pleine de ressources.

    Ce deuxième tome m’a encore plus emportée que le premier, ce que je ne pensais pas possible, étant donné combien j’ai apprécié "Le Secret de la Dame en Rouge" ! Plusieurs intrigues (et donc plusieurs points de vue) se croisent, ce qui enrichit le récit et le rend passionnant.

    En conclusion, je vous conseille chaudement le diptyque de "la Dame en Rouge". Violette est une héroïne pleine de vie qui ne se laisse pas abattre par l’adversité (heureusement, vu ce qu’elle doit traverser). J’ai adoré l’accompagner tout au long de ces deux tomes, observer les relations qu’elle noue avec son entourage et suivre ses pérégrinations.