www.leslibraires.fr

Kepler62, T1, L'Appel

Timo Parvela, Bjørn Sortland

Nathan

  • Une bonne série SF jeunesse

    Dans un futur pas si éloigné que ça, les ressources naturelles terrestres se font de plus en plus rares. La sécheresse sévit et un régime totalitaire a pris le pouvoir. C’est dans ce monde qu’Ari et Joni vivent. Pour oublier leur misère, les deux frères sont scotchés devant Kepler 62, le dernier jeu à la mode. De folles rumeurs circulent à son sujet : impossible à terminer, niveau caché, récompense extraordinaire… tous les fantasmes sont permis. Et dans un monde qui se meurt, l’espoir est tout ce qu’il leur reste. Lorsque les deux garçons atteignent et réussissent le dernier niveau, ils osent à peine y croire et attendent la suite des événements dans un mélange d’excitation et d’appréhension.

    Ayant ouvert ce premier tome sans conviction, j’ai été étonnée d’accrocher aussi vite à cette histoire pleine de mystères et de possibilités. Le monde imaginé par les auteurs n’a rien d’aberrant et pourrait bien arriver plus tôt qu’on ne le pense. Peu d’explications sont données mais on comprend que la Terre est à bout de souffle, que les riches dirigent le monde et que les gouvernements se cachent derrière un faux air paternaliste pour mieux contrôler les masses… rien de très réjouissant !

    Au milieu de tout ça, nous avons donc Ari et Joni, qui n’ont jamais rien connu d’autre. Leur détresse et leur innocence sont touchantes. Tout comme le lien très fort qui les unit malgré l’adversité et les obstacles qu’ils ne vont pas manquer de rencontrer en cours de route. Si les personnages sont un gros point positif de ce premier tome, je dois bien avouer que le format – mi-roman, mi-comics – est très agréable. Les illustrations, cela va du tout petit dessin à la double page, sont magnifiques et complètent bien le récit.

    En conclusion, ce premier tome pose les bases prometteuses d’une série à suivre. Une chose est sûre, je ne vais pas mettre longtemps à sortir le deuxième tome !