www.leslibraires.fr
  • 28 octobre 2018

    Entre Kouign-Amann et mosquée

    Entre eux, cela n’a jamais été simple. Clémentine, la Bretonne et Abdel, le Syrien se sont rencontrés alors qu’il était venu étudier l’Histoire à la Sorbonne. Ils tombent amoureux, se marient, et trois enfants plus tard (Riad est l’aîné), leurs chemins se sont éloignés, leur amour s’est évaporé, la guerre est déclarée. Dans les volumes précédents, Riad Sattouf racontait son enfance en Lybie, puis en Syrie, où ses longs cheveux blonds en font la risée du quartier. Dans ce quatrième volume, son père est parti enseigner en Arabie Saoudite, et ils ont suivi leur mère rentrée en Bretagne auprès de ses parents.

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u