www.leslibraires.fr

L'Inconnu de la poste

Florence Aubenas

Éditions de L'Olivier

  • 6 août 2021

    Destinées criminelles

    2008. Ain.
    Thomassin est mis en examen et incarcéré pour le meurtre sanglant d’une postière.
    L’inconnu de la poste ne porte pas son nom ! 7 ans d’enquête pour disséquer un fait divers et Florence Aubenas nous ouvre les portes de cette mystérieuse affaire …..
    Par son don de conteuse, elle nous livre d’une plume rigoureuse un roman passionnant parfaitement documenté.
    A travers ces portraits provinciaux, elle nous transmet toute l’émotion d’un village sans oublier les écorchés rejetés de la société, relevant les dysfonctionnements de la justice mais sans parti pris.
    La fluidité de la lecture absorbe le lecteur de bout en bout.


  • 7 mai 2021

    Florence Aubenas détective!

    Un meurtre dans un obscur village de l’Ain, un suspect vaguement connu, bref pas de quoi faire rêver et pourtant, grâce au talent de Florence Aubenas, on ne peut refermer ce livre. Elle nous retranscrit une atmosphère, une ambiance dignes des meilleurs romans noirs avec une volonté de ne jamais s’éloigner de la vérité brute. A dévorer !


  • par (Fontaine Villiers)
    10 mars 2021

    A Montréal-la-Cluze, Catherine Burgod, postière extravagante, figure du village roulant en mini Cooper, est assassinée de vingt-huit coups de couteau un matin d’hiver sur son lieu de travail.
    Florence Aubenas décrit de manière détaillée la vie du village, bouleversée par le drame. L’étau se resserre rapidement autour de Gérald Thomassin, acteur récompensé d’un César quelques années plus tôt, devenu un marginal, toujours une canette de bière à la main et son canif dans la poche, venu se mettre au vert à Montréal-la-Cluze. Son passé trouble, son comportement qui dénote dans le paysage le conduisent à être le coupable idéal. Pourtant, aucune preuve, et, aujourd’hui, un suspect disparu des radars.
    La grande reporter du Monde s’empare de ce sordide fait divers et, s’appuyant sur sa minutieuse enquête (longue de six ans), nous livre un thriller social, passionnant et hautement romanesque.


  • par (la librairie des Fables )
    9 mars 2021

    La super journaliste Florence Aubenas mène l'enquête.

    Thomassin, jeune acteur issu de « quartiers », récompensé et adulé est accusé du meurtre d’une postière à Montréal-la-Cluse .
    Florence mène l’enquête mais le crime restera non élucidé.
    Excellent !
    Récit journalistique d’une mystérieuse énigme


  • par (L'Autre Monde)
    5 mars 2021

    Le journalisme est humanisme

    L'inconnu de la Poste est un texte autour d'un meurtre, sauvage et violent, qui n'a toujours pas trouvé sa résolution. Des inconnus sauf Thomassin, acteur brut, doué mais totalement en marge. Une petite ville qui n'intéresse personne sauf en cas de meurtre. Voilà les ingrédients qui pourraient donner un reportage voyeuriste, ou parisien, ou quelconque. Mais c'est sans compter sur Florence Aubenas et son immense talent pour nous dépeindre les gens, les lieux et les ambiances.
    L'objet n'est pas de résoudre le meurtre, mais de nous raconter les gens, leurs blessures, leurs espoirs, les vies dont la trajectoire a été touchée par cet événement. Et c'est passionnant, d'une fluidité exceptionnelle.
    Vous nous avez manqué Mme Aubenas !


  • par (Librairie Mots et Images)
    5 mars 2021

    Une enquête qui se lit comme un roman policier, entre "Faites entrer l'accusé" et "Cold-case affaires classées".
    Saura-t'on un jour ce qui est arrivé à l’insaisissable Gérald Thomassin?


  • Là-haut sur la montagne...

    Catherine Burgod est assassinée de 28 coups de couteaux le matin du 19 décembre 2008 dans le bureau de poste de Montréal-la-Cluse (01), où elle travaillait. Florence Aubenas, journaliste, grand reporter au Monde, retrouve, rencontre la plupart des protagonistes de cette affaire ( elle a enquêté pendant sept ans). Elle raconte.
    Elle raconte un enfant perdu. Un ancien futur « espoir » du cinéma disparu. Des copains paumés.
    Elle raconte un monde oublié. Une campagne, un village qui survit comme il peut. Elle met en place le contexte, évoque le drame avec justesse, mais sans mélo.
    La journaliste qu’elle est jusqu'au bout de la plume (du clavier ?) écrit un roman policier, en s’appliquant à ne pas tordre la vérité. A dire sans imposer ses marques, ses préférences. A faire vivre sans ses références à elle. Observation minutieuse d’un microcosme qu’elle évoque pour rien que pour nous, lecteurs. Que l'on reconnaît.
    Troublant.


  • par (Les Saisons)
    25 février 2021

    Florence Aubenas tient la permanence du journal Le Monde lorsqu'elle entend parler pour la première fois de cette histoire qui ne la quittera plus.
    Six années d'enquête pour tenter de comprendre par qui une femme a été assassinée et qui est vraiment l'homme soupçonné.
    Un texte brillant, qui traite tout autant de la France oubliée et des gens qui y vivent.


  • par (La Chouette librairie)
    25 février 2021

    Coup de cœur de la chouette

    Florence Aubenas signe à nouveau une grande enquête ! Une plongée au cœur d'un drame dont les répercussions seront à la fois inattendues et prévisibles, écrit avec une grande empathie et un sens de la narration époustouflant.


  • par (Librairies de Port Maria)
    23 février 2021

    Journaliste écrivaine, Florence Aubenas aime les gens.
    Elle sait les observer, les écouter. Elle comprend les lieux, les fait parler.
    C'est avec un immense talent qu'elle nous raconte un fait divers sordide d'une petite ville de l'Ain à la manière d'un drame Shakespearien.
    Chapeau bas !


  • par (Fontaine Kléber)
    10 février 2021

    Florence Aubenas est de retour !

    Nous la connaissons pour le Quai de Ouistreham et La Méprise dans lesquels elle a fait preuve d’un sang-froid et d’un talent de conteuse hors-pair. Sa plume nous transporte peu importe le récit – toujours vrai – qu’elle nous conte. Ici elle nous raconte l’histoire d’une postière assassinée par vingt-huit coups de couteaux en 2008. À ce jour, son assassin n’a toujours pas été identifié. L’histoire aurait pu s’arrêter là. Mais dans ce fait divers il y a des éléments qui en font nécessairement une affaire dont Florence Aubenas ne pouvait que se saisir. Car cette affaire c’est aussi l’histoire de Gerald Thomassin, un acteur césarisé en 1991 alors qu’il n’a que dix-sept ans et une grande carrière d’acteur devant lui. Mais Gerald a des démons et ces démons lui vaudront de se faire accuser du meurtre de cette postière. Cette affaire c’est aussi celle d’un petit village et de la rumeur qui court, qui enfle, des non-dits et des rancœurs.

    Une histoire vraie mais surtout une plume qui sait capter l’attention du lecteur pour ne plus la lâcher !