www.leslibraires.fr
La dernière fois que j'ai vu Adèle

La dernière fois que j'ai vu Adèle

Astrid Éliard

Mercure de France

  • par (Le Grimoire)
    10 octobre 2019

    Un roman sur l'adolescence difficile...

    Un roman qui nous fait ressentir l'impuissance et le désespoir d'une mère...


  • par (Librairie La Grande Ourse)
    26 septembre 2019

    Quelle force !

    Ce roman est fort, émouvant. C'est la relation d'une mère et de sa fille adolescente. La communication s'étiole, les liens se distendent et un jour, Adèle disparaît.
    Astrid Eliard nous fait littéralement entrer dans la peau de Marion, cette mère dévastée qui cherche à comprendre ce qui s'est passé, à quel moment elle a vraiment perdu Adèle. Et qui fait tout pour la retrouver. C'est un roman magnifique qui m'a particulièrement touché.
    Vanessa


  • par (Librairie Coiffard)
    11 septembre 2019

    Conseillé par Frédérique

    Que fait on, que devient on quand après la disparition de sa fille de 16 ans , on la retrouve terroriste , poseuse de bombe artisanales et devenue djihadiste exilée en Syrie?
    Marion, a perdu sa fille à ce moment là, son bébé si vite grandie et devenue cette adolescente mutique , et rebelle qu'elle ne reconnait plus et qui devient tout d'un coup , l'ennemi du monde entier .
    Est ce sa faute , celle de la séparation et de la dislocation de leur famille? Adèle toujours si compliquée et si sérieuse la déteste t-elle depuis toujours?
    L’incompréhension est là , bouleversante, culpabilisante, surtout lorsque votre métier, psychologue, est d'aider les autres à aller mieux sans pouvoir vous aider vous même.
    Tout l’intérêt de ce nouveau roman d'Astrid Éliard (après entres autres les formidables "nuit de noces" et "danser"), outre le brûlant sujet choisi, c'est le principe de narration choisi
    roman choral , tous les personnages , principaux ou secondaires dans la vie d'Adèle vont parler d'elle , dessiner un portait en creux de la jeune fille sans que jamais elle ne s'exprime
    comme si le silence comme le voile qu'elle porte désormais donnait encore plus de densité à sa présence fantôme.


  • par (Librairie Mots et Images)
    30 août 2019

    La dernière fois que j'ai vu Adèle est un livre dur mais à l’écriture limpide.
    Poignant, troublant et touchant à la fois, il laisse sans voix.
    Lætitia.


  • par (Librairie l'Esperluète)
    20 août 2019

    Marine aime sa fille, mais les relations avec Adèle se sont compliquées. Quand elle disparaît, elle s'inquiète, quand elle réapparaît, elle est horrifiée, elle n'y croit pas, sa fille est une terroriste. UN roman glaçant qui nous fait ressentir l'impuissance et le désespoir d'une mère.