www.leslibraires.fr

Protocole gouvernante

Guillaume Lavenant

Rivages

  • Conseillé par (Leslibraires.fr)
    19 novembre 2019

    Un roman aux allures de thriller qui nous tient en haleine jusqu'au bout.
    Très bien ficelé, on reste malgré tout un peu sur notre faim, mais ce n'est pas le plus important puisque cette étonnante histoire nous aura embarquée et intriguée.


  • Conseillé par (Mémoire 7)
    25 septembre 2019

    Dystopie opressante et révolutionnaires infiltrés :
    un premier roman qui décoiffe !!!
    Guillaume


  • Conseillé par (Librairie Dialogues)
    9 septembre 2019

    Renversant!

    Qui est donc cette mystérieuse jeune femme qui, imperturbablement, suit le protocole minutieusement établi par un tout aussi mystérieux personnage et qui, insidieusement, va semer le trouble dans les vies jusque-là sans histoires de ses nouveaux employeurs ? Au fil des pages le malaise grandit jusqu'à l'explosion finale... Guillaume Lavenant signe un premier roman atypique qui vous tiendra en haleine jusqu'à la dernière page !


  • Conseillé par (Les Petits mots)
    26 août 2019

    Une gouvernante se fait engager par une famille bien sous tous rapports. Elle suit des instructions pour bouleverser l'existence de cette famille.
    Dans quel but ? Qui sont celles et ceux qui ont participé à l'écriture du livre lui donnant le protocole à suivre ? Que revendiquent-ils ?

    Guillaume Lavenant donne à lire un roman étonnant, déroutant et mystérieux. L'usage de la première personne du pluriel invite le lecteur à plonger et à s'absorber dans cette étrange histoire.

    Gaëlle


  • Conseillé par (Librairie La Buissonnière)
    27 juillet 2019

    Ordre, désordre

    Une ambiance narrative affirmée et un univers romanesque fortement marqué et de fait, se démarquant. Le récit à la deuxième personne du pluriel joue de l'ambiguïté entre la politesse du vouvoiement et la multiplicité probable d'une organisation secrète. L''usage du futur laisse planer comme une injonction et comme un inéluctable avenir qui fait avancer le récit selon une procédure à suivre, portant une étrange menace.
    La gouvernante est chargée de déstabiliser, de mettre à mal, de perturber, de démolir même l'ordre d'une famille sinon bourgeoise des classes sociales supérieures dominantes qui participent et profitent de l'ordre politique et social existants. Ce protocole de déstabilisation familiale s'insère dans celui plus vaste de tentative déstabilisation et de renversement de l'ordre d'une société entière, comme une insurrection préparée par une organisation secrète.
    C'est une belle mécanique narrative, formidablement huilée, construite comme un exercice de style, qui porte évidement un sens politique fort sous son humour, son ironie et son ton parfois sarcastique On peut aussi y reconnaître le portrait archétypale d'une classe dirigeante dont les travers individuels et collectifs sont dénoncés et moqués.


  • Conseillé par
    23 octobre 2019

    Dans une banlieue pavillonnaire cossue, un couple très pris par son travail recherche une personne de confiance. Une jeune femme est engagée comme gouvernante. Entendez par là qu'elle doit s'occuper de la plus jeune des deux enfants Eléna et également donner un coup de main à la gestion de la maison.

    Nous découvrons en même temps que la jeune femme le protocole qu'elle doit suivre au pied de la lettre et établi par un mystérieux Lewis. On comprend très vite que son embauche a été prévue, elle est le maillon d'un plan et rien n'a été laissé au hasard. Le récit entièrement à la deuxième personne du pluriel et toujours au futur confère une ambiance enveloppante, captivante mêlant le respect feutré du vouvoiement et l'ombre d'une organisation secrète bien mystérieuse.

    Sans en dire de trop, Guillaume Lavenant nous titille et nous harponne dans ce roman atypique et assez indéfinissable qui tient à la fois du huis-clos, d'une dystopie avec une donne dose de suspense comme dans un thriller. Plus on avance dans la lecture et plus on est tiraillé par de nombreuses questions (et est bien malin celui ou celle qui devinera la fin).

    Ce roman subjugue par sa narration impeccable, ce qui est son point fort, et suscite un malaise grandissant distillé habilement. Mais avec un dénouement qui ne répond pas à toutes les interrogations du lecteur, cette fin peut gâcher le plaisir de lecture ou le diminuer.
    Ce roman qui sort des sentiers battus m'a complètement intriguée (mission réussie pour l'auteur).

    https://claraetlesmots.blogspot.com/2019/10/guillaume-lavenant-protocole-gouvernante.html