www.leslibraires.fr

À la merci du désir, Mémoires fictifs

Frederick Exley

Monsieur Toussaint Louverture

  • par (Fontaine Luberon)
    14 mai 2020

    « …Il devient impossible de séparer ce qu’on ressent du bout des doigts de ce qu’on ressent à l’intérieur, si bien que toucher, c’est être touché, et aimer, c’est plus réel que les promesses, l’espoir, l’envie et la peur, qui jusqu’à présent ont été plus réel que tout. » Cette phrase de Thompson cristallise à elle seule le foisonnant dernier livre de Frederick Exley. L’auteur de l’inclassable Dernier stade de la soif revient nous bousculer avec une nouvelle biographie-fiction oscillant merveilleusement entre cynisme hilarant et beauté tragique de l’existence. L’on suit le narrateur en prise tant avec une hôtesse ravageuse, ou un ivrogne irlandais qui le séquestre, qu’avec son frère militaire mourant. D’un ton toujours juste, vertigineux par son style et sa langue acérée, Exley nous embraque encore dans un tourbillon de sexe, d’alcool et de réflexion existentielle avec une rare efficacité. Il y a du Steinbeck, du Fante chez Exley mais aussi de la poésie dont lui seul à le secret : cette capacité d’un charme terrifiant à nous dépeindre la psychologie masculine et traduire une vision romantique de la vie tout restant plein d’humour. La vie est tragique, celle de Frederick Exley le fut aussi, mais à travers un admirable geste d’amour qu’est l’oeuvre de cet américain inclassable, dérangeant mais tellement attachant… Un petite à lire sans modération !


  • par (Librairie Dialogues)
    24 février 2020

    Un dernier pour la route !
    Troisième et dernier livre de l'auteur du "Dernier stade de la soif", "À la merci du désir" continue l'entreprise de démolition du rêve américain. Oscillant entre humour et désespoir, l'auteur nous emmène dans ses excès, pensées et autres histoires. À écouter sa petite musique, on regrette déjà que cela soit la fin...
    La fin d'un bar...