www.leslibraires.fr
La saga des Cazalet, Tome 1 : Étés anglais

La saga des Cazalet, Tome 1 : Étés anglais

Elizabeth Jane Howard

Table Ronde

  • par (Librairie Coiffard)
    9 juillet 2020

    Conseillé par manon R et Stéphanie

    Voici la famille Cazalet. On les imagine si bien dans un Sussex verdoyant, posant devant la propriété familiale "Home Place": grands-parents, enfants et petits-enfants. Une belle photo de famille sépia prise dans le bonheur des étés qui se succèdent autour des baignades, des cabanes et des dîners. En s'approchant un peu plus, on apercevrait un sourcil froncé marquant l'inquiétude d'une deuxième guerre qui se profile. Là, sous le chapeau d'une élégante, on devinerait un secret. Derrière le sourire de l'enfant impatient, on percevrait les prémices de l'adolescence et quelques jalousies profondes. Les soirs de pluie on tournerait les pages d'un album familial en buvant un thé et en dégustant un scone. On entendrait bruisser les commentaires des domestiques qui s'affairent aux cuisines. Oui. Il y a un parfum de Downtown Abbey dans cette saga familiale dont la Table Ronde publie le premier volume. Une série de romans parus entre 1990 et 1995, devenus des classiques au Royaume-Uni, et qui furent d'ailleurs adaptés par la BBC.
    Cette lecture est délicieuse. Il y a à la fois quelque chose de désuet et de très contemporain qui se dégage. Peut-être parce que c'est une famille et un milieu d'un autre temps, peut-être aussi parce que les préoccupations des personnages sont au contraire très contemporaines. Derrière les grossesses et l'adultère, quelle est la place de la femme par exemple? En fermant ce premier volume, on se dit que les personnages nous manquent déjà. Rendez-vous en octobre 2020 pour la suite!


  • par (Librairie Le Cyprès)
    10 juin 2020

    Juillet 1937. Branle-bas de combat à Home Place, Sussex, villégiature estivale de la très chic et victorienne famille Cazalet, qui s’apprête comme chaque été à voir arriver la famille au complet et les domestiques de chacun. En alternant les points de vue, l’autrice dissèque les liens conjugaux et filiaux en donnant à chaque personnage son importance dans le ballet du quotidien, du patriarche à la petite Lydia, de Mrs Cripps, la cuisinière, à Mr Tonbridge, l’un des chauffeurs en titre de la famille.

    Sous la plume se révèlent les non-dits, les passions interdites, les querelles enfantines, le passage à l’âge adulte ainsi qu’un monde et une époque décrits avec une minutie quasi historique. Sur tous les jeux, les tea time et les conversations entre frères, plane la guerre, celle révolue et l’ombre de celle qui se profile.

    Le premier tome d’un saga addictive à mettre entre les mains des amoureux de Jane Austen, Downton Abbey, Les Vestiges du Jour; c’est de la bonne !


  • par (Librairie Espace-Temps)
    6 juin 2020

    La saga à ne pas rater !!

    Voici le premier volume de la saga de la famille Cazalet, qui en comprendra 4.
    Le patriarche et sa femme, trois fils mariés, une fille célibataire et huit petits enfants ; nous sommes en 1937 dans le Sussex, à la campagne, avec plein de domestiques. Belle saga d'été, avec la description de la société anglaise, où les enfants occupent une place de choix, et les menaces sous-jacentes d'une nouvelle guerre alors qu'Hitler est de plus en plus menaçant.
    Bien écrit, très vivant et drôle. Jetez-vous sans retenue et vous serez impatient-e-s de lire la suite !


  • par (La Promesse de l'aube)
    30 mai 2020

    Genre Downton Abbey

    Les Cazalet, sans être richissimes, appartiennent à la grande bourgeoisie anglaise. Les hommes de la famille ont fait honneur à leur rang en s'engageant pendant 14-18. Ils ont épousés de belles femmes bien nées qui leur ont fait de beaux enfants. Ils partent tous en vacances dans le manoir familial où toutes les générations se retrouvent, ainsi que tous les domestiques. Dans cet univers privilégié, la seconde guerre approche à pas feutrés…
    Premier volume d'une série de 4 romans, Etés Anglais installe les personnages et tisse les intrigues à venir : et ça promet !
    Un style fluide, une foule de personnages très bien dessinés et disséqués, des intrigues multiples qui apparaissent peu à peu et qui s'entrecroisent.
    Une très belle redécouverte que cette auteure anglaise.
    Pour qui aime les sagas familiales !
    Librairie La Promesse de l'Aube


  • par (Librairie La Galerne)
    25 mai 2020

    Une classe folle, so british !

    Étés anglais : LE bonheur ! Dans la famille Cazalet, je voudrais les frères, les belles-sœurs, les enfants et leurs lots de secrets, de tromperies, d’accommodements nécessaires et d’amitiés
    Sur deux étés où tous se retrouvent chez les grands-parents (sacrés personnages ces deux-là !) on sent peu à peu l’atmosphère changer avec une hypothétique guerre qui peut bouleverser le monde. Elizabeth Jane Howard sait aussi merveilleusement restituer les bonheurs et des chagrins de l’enfance, les cabanes et les petits trésors du quotidien. Étés anglais : une classe folle, so british. Tout à fait formidable !


  • par (Librairie Athenaeum)
    15 mai 2020

    Attention futur best-seller de ce printemps-été 2020!

    Il se déguste comme une tasse d’earl grey à l’ombre d’un rosier anglais grimpant! Dans le premier volume de cette saga (5 volumes prévus!) la famille Cazalet se retrouve autour du duc et de la duchesse en vacances à Home Place leur maison du Sussex! Enfants, petits enfants, domestiques sont rassemblés pour passer les étés entre tasses de thé, tennis, conversations et luxuriance du jardin. C’est l’entre deux guerres, la première est encore vive dans les corps et les esprits, la seconde se prépare. C’est un délice de suivre les aventures de ces personnages, entre rivalités, jalousie, différences de classe, des femmes se heurtant à un patriarcat puissant... On se délecte de l’écriture d’Elizabeth Jane Howard (trad top!) Elle fait des merveilles quand elle évoque la psychologie des enfants confrontés au monde des adultes... Fans de Downton Abbey et de littérature anglaise, inutile de vous dire que vous allez adorer le début de cette saga prometteuse!🌿🌹♥️🇬🇧 #


  • par (Les Lisières à Villeneuve d'Ascq)
    11 mai 2020

    Plongez, le temps de deux étés, au coeur de la bourgeoisie anglaise

    Véritable classique au Royaume-Uni, La saga des Cazalet est constitué de cinq volets parus en langue anglaise entre 1990 et 2013. La Table Ronde vient de publier la traduction du premier tome : Étés anglais.
    Il raconte deux étés au sein d'une famille bourgeoise anglaise dans l'entre-deux guerres. Se déroule le quotidien de plusieurs générations de la famille, marquées par la Première Guerre Mondiale et redoutant un nouveau conflit venu d'Allemagne.
    Ce long roman polyphonique est un véritable ballet donnant voix à une panoplie de personnages tant adultes qu'enfants. Il nous immerge dans cette époque pas si lointaine à travers des portraits criants de vérité psychologique. L'autrice donne également la part belle aux femmes, entre résignation à leur rôle social et tentative d'émancipation.
    Pour les lecteurs qui aiment être emportés au plus près des personnages dans un roman dense à l'écriture fluide. Et pour les fans de Downton Abbey !
    Vous reprendrez bien une petite tasse de thé ?


  • par (le Carnet à spirales)
    9 mai 2020

    Bienvenue dans la bourgeoisie anglaise d’avant-guerre représentée par la famille Cazalet. Ce pavé de 600 pages relate deux étés, 1937 et 1938, vécus dans une maison de famille par trois générations : Les grands-parents, le Brig et la Duche qui accueillent leurs trois fils et leurs épouses accompagnés d’une ribambelle de petits-enfants et de leurs domestiques respectifs. Ne vous y trompez pas, nous sommes loin de la saga désuète et tartignolle. Au fil des pages, à mesure que les paysages du Sussex se révèlent, les non-dits, les faux-semblants, les ambivalences se dévoilent et les enfants franchissent doucement le seuil de l’adolescence ou de l’âge adulte, découvrant la réalité crue, souvent décevante, les femmes et les domestiques continuent de subir leur position d’infériorité dans cette société modelée par les hommes et les puissants. Elizabeth Jane Howard porte une affection identique à tous ses personnages, témoignant une certaine tendresse cependant envers les enfants et les femmes, et soigne les portraits et les histoires de chacun, qu’ils soient maîtres ou serviteurs. Une vraie intelligence d’écriture que l’on aura plaisir à suivre avec trois autres tomes prévus.


  • par (Fontaine Villiers)
    5 mai 2020

    Le début d'une grande saga !

    Pour ceux et celles qui aiment les ambiances surannées à la Downtown Abbey, ce charme désuet de l'Angleterre des années 30, vous avez le livre parfait entre les mains.
    La saga de la famille Cazalet est un véritable classique en Angleterre, c'est incroyable qu'il ait fallu attendre près de 60 ans pour le voir traverser la Manche. Mais maintenant, vous allez avoir le plaisir incroyable de lire une fabuleuse saga aux personnages savoureux, mémorables et attachants.

    Un véritable plaisir de lecture !


  • par (Nouvelle librairie Sétoise)
    30 avril 2020

    Just perfect !

    Enfin traduit en français la saga des Cazalet est un livre culte en Angleterre !
    Le premier tome débute à l'orée de la seconde guerre mondiale et tisse avec autant de tendresse que d'acuité les rouages grinçants d'une famille bourgeoise. Le monde des enfants, celui des adultes, et celui des domestiques sont observés avec la même finesse psychologie, c'est tragique, c'est drôle, just perfect !


  • par (Librairie Entre les Lignes)
    21 avril 2020

    Chronique familiale délicieuse, tragique et drôle.

    Deux étés, 1937 et 1938, dans l’intimité des Cazalet, une grande famille londonienne qui s’évade dans le Sussex, dès l’arrivée des beaux jours. 3 générations se côtoient, les grands-parents, leurs 3 fils et belles-filles avec leurs nombreux enfants, accompagnés de leurs innombrables domestiques. Chacun occupe sa place dans cette vie guidée par les convenances, les renoncements et la résignation. Les hommes passent autant de temps à leur club qu’au travail, n’hésitent pas à entretenir des maitresses pendant que leurs femmes enfantent et sont maintenues dans l’ignorance, se résignant à une sorte de frivolité qui arrange tout le monde. Insolence et émancipation semblent se dessiner à la 3ème génération, où la rivalité piquée d’humour des cousins/cousines vient pimenter cette chronique familiale. En 1938, la menace de la guerre se précise et l’inquiétude remplace l’insouciance : on se procure des masque à gaz, on prévoie un abri anti-aérien et même des toilettes portatives, lorsque finalement la paix est sauve entre Chamberlain et Hitler.
    C’est une chronique familiale délicieuse, à la fois tragique et drôle, où les personnages gardent leurs secrets avec une élégance suprême, où la loyauté est sans faille, une psychologie empreinte de clairvoyance, d’humanité, de flegme, très cinématographique. Tous les seconds rôles sont décrits de façon empathique, on aime même les jeunes femmes insupportables, les vieilles mères capricieuses, les grandes tantes un peu sinoques, les domestiques irascibles ou maladroites, mention spéciale pour la préceptrice Miss Millicent qui ne se plaint jamais de sa condition misérable. On attend la suite avec impatience...


  • par (Fontaine Victor Hugo)
    17 avril 2020

    Amateurs d'atmosphères anglaises désuètes mais particulièrement croustillantes "la saga des Cazalet" premier opus comblera vos attentes.
    Juillet 1937, la famille Cazalet père s'apprête à recevoir ses trois fils leurs femmes et leurs enfants en provenance de Londres dans sa très belle demeure du Sussex.
    Commence alors la bal des préparatifs afin de satisfaire les désiderata les attentes et les caprices de tous.
    Souvent truculent, à l'évidence cynique, ce roman plein d'esprit nous rappelle les meilleurs moments de vie d'une aristocratie anglaise désœuvrée et pleine de charme.
    Sourire aux lèvres garanti!


  • par (Librairie La Mandragore)
    6 avril 2020

    A savourer sans modération !

    Eté 1937 et été 1938 : la famille Cazalet se réunit dans le Sussex, dans la propriété des grands-parents. Tandis que William gère son entreprise avec deux de ses fils, son épouse Kitty dirige la maisonnée et le quotidien avec brio.
    L'auteure du superbe "Une saison à Hydra" (éd Quai Voltaire, publié en 2019) n'a pas son pareil pour se mettre dans la peau de chaque membre de cette tribu, adultes comme enfants, sans oublier les domestiques.
    Le monde va bientôt vaciller mais on ose croire encore que la paix va l'emporter. En attendant, vivons !
    Ce roman est absolument savoureux ! Et la bonne nouvelle, c'est qu'il y aura 4 tomes ! Vivement la suite !

    Laëtitia


  • par (Librairie La Grande Ourse)
    2 avril 2020

    Un Downton Abbey avant l'heure

    Ce premier volet d'une saga de cinq volumes, éditée pour la première fois en France, ravira les amateurs du genre !
    On suit avec délice le quotidien de cette famille anglaise en période d'avant-guerre.
    Les frères rentrés de la première guerre mondiale et dont les traumatismes ne font que s'atténuer. L'ennui de leurs femmes , cantonnées à un rôle dont elles ne supportent plus la vacuité. Les enfants, eux, découvrant tous les charmes de la liberté de ces étés sans fin. Mais sur ces moments de bonheur plane l'ombre d'un nouveau conflit...
    On remerciera les éditions de la Table ronde pour le soin apporté à cette édition magnifique.

    Mila.


  • par (Librairie Ravy)
    31 mars 2020

    Terriblement addictif !

    Prenez le temps de rencontrer la famille Cazalet, vous ne le regretterez pas! Le temps de 3 étés 1937-38-39, 3 générations se côtoient à Home Place leur maison de campagne, dans le Sussex. Il faut organiser le quotidien de 17 personnes, ce qui n’est pas toujours évident, et surtout se ménager les uns les autres ce qui n’est pas toujours facile non plus! Ça ne vous rappelle pas un certain confinement ! Étés anglais est le premier tome d’une série de 4, et j’ai déjà hâte de les retrouver en octobre pour la suite de cette formidable saga familiale aussi prenante qu’une bonne série télé.
    Valérie