www.leslibraires.fr

Les dynamiteurs, Roman

Benjamin Whitmer

Éditions Gallmeister

  • par (Le Biglemoi)
    20 janvier 2021

    Que d'aventures dans Les Dynamiteurs! De bagarres, de misère et de désillusions. Mais aussi d'amour et d'espoir. On retrouve dans le jeune Sam, le personnage de Whitmer, un peu de Tom Sawyer et d'Huckleberry Finn. Un roman où le sang coule comme le whisky qui nous prend aux tripes dès la première page et ne nous lâche plus, bien après la dernière.


  • par (Librairie-Café La Tache Noire)
    11 décembre 2020

    Ce roman intense raconte la fin brutale de l’enfance dynamitée par la corruption du monde des adultes !


  • par (Les Lisières à Villeneuve d'Ascq)
    31 octobre 2020

    Sam et Cora, jeunes orphelins, s'occupent d'une bande d'enfants dans une usine désaffectée. Leurs vies sont totalement chamboulée quand un homme muet et ravagé de cicatrices déboule sur le pas de la porte...
    Benjamin Whitmer, maître du roman noir américain, revient avec un roman explosif où la tension monte à chaque page, jusqu'à l'explosion finale !


  • 26 septembre 2020

    Les dynamiteurs

    Pour ce nouveau roman Benjamin Whitmer nous emmène à Denver en 1895. La ville est totalement gangrenée par le crime organisé, les vices et les vagabonds de tous âges ont pris possession du moindre recoin de la cité. Et c'est là, dans une vieille usine désaffectée que nous rencontrons Sam et Cora deux orphelins que la vie a malmenés. Ils défendent becs et ongles ce lieu dans lequel une horde d'orphelins vagabonds a trouvé refuge et dont Cora s'occupe comme une mère. Un soir lors d'une attaque, ils font la rencontre de Goodnight, un colosse défiguré et muet, et tout ce contre quoi ils se sont battus jusqu'à présent va entrer peu à peu dans leur vie. Ce livre est un coup de poing dans l'estomac, une dynamite dans le cœur et Benjamin Whitmer, nous prouve une fois encore qu'il est un orfèvre dans la description des laissés-pour-compte.


  • par (Librairie Dialogues)
    3 septembre 2020

    Entre conte noir et western littéraire !

    Les Dynamiteurs, ce pourrait être un mélange entre un conte (noir) et un western. Sam, Cora et les orphelins qui gravitent autour d'eux, ce pourraient être Peter Pan, Wendy et les enfants perdus... En 1895, à Denver, dans le Colorado, entre agressions et arrestations, rester en vie est, pour ces adolescents et ces enfants des rues, un combat de chaque instant. Les plus âgés et débrouillards d'entre eux doivent faire preuve à la fois de culot et d'instinct de conservation. Sam, quatorze ans à peine, est un des rares à savoir lire et écrire, ce qui va radicalement transformer son existence, mais pas le mettre à l'abri du danger, loin s'en faut !
    J'aime Benjamin Whitmer pour la poésie et la tendresse qu'il parvient à extraire de l'extrême noirceur, pour les personnages lumineux qui émergent malgré la pauvreté, la souffrance, la crasse, la violence...
    Mention spéciale à Jacques Mailhos pour la traduction !


  • par (Fontaine Victor Hugo)
    21 août 2020

    Enfants du désastre

    Au cœur du Denver de la fin XIXème vivote une bande de gamins des rues, complètement en marge de la société. Leur quotidien n'est fait que de mendicité, de larcins et d'affrontements avec les clochards de leur quartier. C'est lors d'une de ces attaques qu'ils croisent la route d'un géant muet, faisant basculer les enfants dans le monde des adultes qui les fascine autant qu'il les rebute. Benjamin Whitmer tisse ici un chef-d’œuvre social, à mi-chemin entre Zola et Dickens, d'une maestria littéraire absolue : on est tiraillé du début à la fin de l'ouvrage entre désir de voir les personnages s'en sortir et révolte contre l'univers corrompu qui les voit grandir pour mieux les dévorer. Un roman ou amitié et humanité s'allient pour lutter contre la brutalité de la vie : un ouvrage qui, à l'image de son titre, explose les carcans et s'impose par sa virtuosité.


  • par (Librairies de Port Maria)
    20 août 2020

    1895. Sam, 13 ans, vit dans les bas fonds d'un Denver voué à l'argent et à la violence. Il n'a pas eu d'enfance e va devoir très vite devenir un homme...
    Un livre à l'univers très original, à l'écriture simple mais puissante, de la dynamite !!