www.leslibraires.fr
La Dernière rose de l'été

La Dernière rose de l'été

Harari, Lucas

Sarbacane

  • par (Librairie La Femme Renard)
    10 octobre 2020

    Léo a quelque chose de l'aspirant écrivain typique. Employé dans une laverie, rêvant de prose à la John Fante,
    son quotidien paraît bien morne comparé à ses aspirations. Quand son cousin lui propose de garder sa villa
    en bord de mer quelque temps, Léo se dit qu'il aura peut-être là un lieu où trouver l'inspiration. Rapidement,
    au fil de vacances rythmées par la lecture de Martin Eden et les bières fraîches, les regards de Léo se tournent
    vers la villa voisine, où une jeune fille blonde semble partager son temps entre virées avec les copains et remontrances
    de son père amateur d'art. Ces voisins étranges vont susciter l'intérêt de notre héros, d'autant que des
    adolescents des alentours disparaissent mystérieusement.
    Quand bien même il emprunte aux codes du thriller, ce roman graphique est une œuvre d'ambiance. Lucas Harari,
    qui avait eu un joli succès d'estime avec "L'aimant" il y a trois ans, prend son temps pour camper ses personnages
    et les situations dans lesquelles ils se débattent. L'écheveau policier de l'ensemble ne se dévoile que peu à peu.
    Si l'on peut regretter une conclusion un peu téléphonée, on restera admiratifs devant le soin apporté au dessin,
    magnifiquement mis en valeur par le choix d'un grand format à tranche toilée. Assurément un très beau cadeau pour la
    fin d'année.

    Aurélien


  • par (Digilib)
    31 août 2020

    La dernière rose de l'été

    Après l'excellent "L'Aimant", Lucas Harari revient aves un nouveau polar d'ambiance aux airs de "Fenêtre sur cour" et autres récits Hitchcockiens.
    Nous suivons Léo, un jeune parisien chargé de garder la maison de son cousin. Farniente, soleil et temps pour écrire, le séjour de Léo commençait bien. Mais l'atmosphère se tend bien vite et avec elle, les nerfs de notre personnage, spectateur d'un mystère de plus en plus palpable...

    Florian


  • par (Librairie La Mandragore)
    26 août 2020

    Léo, aspirant écrivain, se retrouve par hasard à garder la maison de son cousin. La torpeur de l'été sera bientôt troublée par sa rencontre avec Rose, voisine adolescente envoûtante et rebelle, et par d'inquiétantes disparitions de jeunes filles...
    Découpage, cadrage, colorisation, narration, ambiance, rythme, tout est impressionnant de maîtrise dans cette BD au suspense Hitchcockien et à l'inspiration très nouvelle vague.
    Laurent B.


  • par (Librairie Page et Plume)
    12 août 2020

    angoissant

    La nouvelle BD de Lucas Harari nous entraîne dans un thriller psychologique à l'ambiance hitchcockienne


  • par (Librairie Page et Plume)
    12 août 2020

    angoissant

    La nouvelle BD de Lucas Harari nous entraîne dans un thriller psychologique à l'ambiance hitchcockienne.