www.leslibraires.fr
  • par (Librairie Page 36)
    6 mars 2021

    Prenez soin de vous, et des autres

    Tout le travail de cette philosophe-psychanalyste a pour thème le soin, celui qui doit être porté aux individus, celui qu'un état doit mettre en oeuvre vis à vis de la population. Le soin, marqueur même de l'état d'un État.
    Ici, plus particulièrement, elle traite du ressentiment, qui peut coloniser un être ou un état. Ressentiment, bien différent de l'amertume. Ressentiment, dans lequel, une fois tombé, il est bien difficile d'en sortir. Tout dépend du soin qu'on y porte, justement...
    Quelles solutions sont possibles ?
    Cynthia Fleury en propose, en plus de la vigilance, de l'attention à porter toujours, à soi, aux autres.
    C'est plein de réfèrences, qui elles-mêmes, invitent à s'y plonger. Une poupée russe de savoirs à approfondir. Cet ouvrage ne peut se lire à la légère, il habite longuement après lecture et c'est tant mieux.


  • par (Librairie de l'Angle rouge)
    25 février 2021

    Il y a d'abord cette magistrale ouverture, empruntée à Melville :
    "Quand je me sens des plis amers autour de la bouche, quand mon âme est un bruineux et dégoulinant novembre [...] et surtout lorsque mon cafard prend tellement le dessus que je dois me tenir à quatre pour ne pas, délibérément, descendre dans la rue pour y envoyer dinguer les chapeaux des gens, je comprends alors qu'il est grand temps de prendre le large".
    Dans son nouvel essai, la philosophe et psychanalyste Cynthia Fleury s'intéresse à cette amertume qui envahit le narrateur de Moby Dick. Elle arpente le ressentiment, ses ressorts et ses déclinaisons - rancœur, envie, jalousie... Convoquant sa pratique clinique, elle se focalise d'abord sur l'intime et présente les mécanismes qui entretiennent le ressentiment chez l'individu. Elle propose ensuite une lecture collective du ressentiment - car certaines structures politiques, nous dit-elle, se font plus volontiers le lit de l'amertume. Elle ouvre enfin des pistes, des horizons, pour se défaire de l'amer.
    Habité par les voix amies de nombreux poètes et philosophes, voici un livre dense et stimulant, généreux, qui ouvre les portes de nouvelles lectures - à commencer par Fanon - et invite à aller dans le monde. Précieux viatique !


  • 12 novembre 2020

    Brillant et passionnant !

    Poursuivant une réflexion entamée depuis plusieurs années, Cynthia Fleury explore dans son nouvel essai le « ressentiment », cette sourde colère qui gronde parfois en nous et gangrène nos sociétés. Pour résister à l’amertume et dépasser ces pulsions ressentimistes, elle propose de s’ouvrir, rire, et tolérer l’incertitude, afin de sauver la démocratie.