www.leslibraires.fr

L'ode au chou sauté, Roman

Areno Inoue

Philippe Picquier

  • par (La Vie devant soi)
    30 novembre 2021

    Un livre qui fait du bien, intelligent, curieux et plein de malice !

    Ah ! Qu’il est bon de rire et de lire autour de la nourriture en ces temps un peu doux-amer !
    Ce roman se déroule dans la banlieue de Tokyo où trois dames d’un âge avancé tiennent une cantine. Ces trois-là ont des caractères bien trempés et des vies intimes pleines de secrets qu’elles dévoileront peut-être, ou pas, les unes aux autres.
    C’est un livre absolument délicieux, plein de vie, de mélancolie, de découvertes aussi car on y apprend beaucoup de choses sur la préparation de mets japonais tous plus alléchants les uns que les autres !
    Un livre qui fait du bien, intelligent, curieux et plein de malice !

    Charlotte


  • par (Fontaine Villiers)
    14 mai 2021

    Premier titre de la collection "Le Banquet" dédiée à la littérature gastronomique aux éditions Picquier, ce roman est aussi délicat que savoureux.

    Un roman qui nous transporte dans la cuisine de La Maison Coco, un petit restaurant traditionnel et familial dans la banlieue de Tokyo. A la tête de ce restaurant, trois femmes qui n'ont d'apparence rien d'extraordinaire.
    Ce sont des femmes qui prennent de l'âge, presque transparentes aux yeux des autres, pourtant ces trois cuisinières sont passionnées et passionnantes.
    Leur devise " Quelle chance d'aimer manger ! Quelle chance d'être vivante ! "

    Dans ce roman, les points de vue s'alternent permettant de découvrir la vie intime de chacune de ces femmes. Chaque chapitre est dédié à un plat ou un aliment qui permet de dérouler le fil des souvenirs lointains, des amours passés, des sentiments et pensées cachées, d'ouvrir les cœurs et de rapprocher les êtres. Ce restaurant est pour ces femmes le lieu de la libération, de la redécouverte de soi, du bonheur retrouvé, car finalement, elles sont bien là pour savourer la vie, peu importe l'âge.

    Ce roman célèbre la cuisine dans sa forme la plus riche, celle qui est source de réconfort, de nostalgie, ou encore de vie. Avis aux amateurs de "La Cuisine de minuit", ce roman est un délice !