www.leslibraires.fr

Géantes

Murielle Magellan

Mialet Barrault

  • 15 novembre 2021

    Laura aux grands pieds

    Murielle Magellan raconte une fable, intercalant des extraits de son journal personnel.

    La fiction raconte Laura, passionnée de littérature japonaise, qui, après sa rencontre avec un écrivain japonais, se met à grandir …. Sa vie s’en trouve aussi métamorphosée.

    Murielle Magellan, elle, est marquée par sa rencontre avec Andreï Makine à l’émission "la grande librairie »

    De ces deux histoires qui s’imbriquent, fictive ou concrète, la Femme prend de la hauteur intimement et collectivement…

    Roman philosophique, engagé et documenté, sur la littérature, sur la femme et sa place dans la société, sur l’amour et la filiation, la vieillesse ; autant de sujets ponctués de rêves….

    Style très personnel assez surprenant, usant de symboles et métaphores, de narration simple et détaillée.


  • par (Librairie Comme Un Roman)
    1 septembre 2021

    Hommage à la lecture et à la puissance des femmes !!!
    Roman à clé, journal intime, les deux s'imbriquant et se répondant pour composer une réflexion sur la place des femmes dans notre société et la difficulté à trouver un équilibre.


  • par (Lettre et merveilles)
    28 août 2021

    Femme déployée

    Une petite femme légèrement rondelette et timide, passionnée de romans japonais, se retrouve un soir sous les feux de la rampe de façon totalement inattendue lors d'une présentation littéraire. Sa prestation impressionne et émeut, tellement qu'un grand romancier en parle à la radio. Dès lors, la vie de Laura prend un tournant aussi fascinant qu'inquiétant. La voilà qui grandit. Littéralement. Elle ne rentre plus dans ses chaussures, son peignoir lui arrive maintenant au-dessus des genoux. Les centimètres s'accumulent, tout comme les propositions de collaboration : on la réclame, enfin elle est reconnue pour ses talents et ses connaissances ! Oui mais cette femme, il ne faudrait pas qu'elle grandisse sans fin. Un peu, on l'accepte, mais quand ce phénomène devient trop visible, il gêne. Surtout que cette accroissement magique de sa personne ne semble pas vouloir s'arrêter. Magellan alterne entre l'histoire de son héroïne et ses propres réflexions sur la création, l'inspiration et le féminisme tirées de son journal. Ce roman lui a été inspiré par une discussion avec l'auteur Andreï Makine lors d'une émission, lorsque celui-ci lui enjoint d'écrire sur le drame de toute femme (selon lui) : le vieillissement, la perte de sa beauté. Magellan, mûrissant l'idée, a décidé de la balayer d'un revers de main pour écrire non pas sur une femme qui déchoit, mais sur une femme qui se déploie. On apprécie, et tant pis pour Makine !


  • par (Librairie Gibier)
    12 août 2021

    Conseillé par Bernadette, lectrice de la librairie Gibier

    Dérangeant, déroutant mais passionnant.
    On pourra être dérouté par la forme du roman, cette alternance entre le roman et le journal de l'autrice pendant qu'elle écrit. On pourra aussi être agacée par ces pages du même journal où l'autrice répond aux constats d'agressions verbales ou physiques dont peuvent être victimes ses héroïnes par des haussements d'épaule fatalistes, "un oscillement entre la révolte et l'acceptation". Mais on plongera malgré tout avec plaisir au sein d'un conte extraordinairement puissant grâce notamment à l'érudition de Muriel Magellan et sa passion pour la lecture, des livres et de l'écriture qui deviennent un véritable terreau de mille naissances !