www.leslibraires.fr
  • Conseillé par (Librairie La Promesse de l'aube)
    29 octobre 2021

    Coup de coeur d'Amélie

    Ella Maillart est connue pour ses voyages en Asie Centrale et son intrépidité devenue légendaire. Mais on ne connaissait que peu de choses sur sa vie personnelle. Voici enfin éditées les lettres qu'elle a échangée avec ses parents, et les articles qu'elle publiait pour financer ses voyages.
    On porte alors un autre regard sur cette femme. On découvre comment elle menait sa vie, avec énergie et entrain ! Et à quel point sa liberté et son indépendance comptaient pour elle.

    Librairie La Promesse de l'Aube


  • Conseillé par (Librairie Coiffard)
    23 octobre 2021

    Conseillé par Marion

    Paul Morand a dit d’elle : “Celle que je veux dire, c’est une femme bottée de mouton, gantée de moufles, le teint cuit par l’altitude ou le vent du désert, qui explore des régions inaccessibles avec des Chinois, des Tibétains, des Russes, des Anglais dont elle reprise les chaussettes, panse les plaies et avec lesquels elle dort en pleine innocence sous les étoiles… et cette femme c’est Ella Maillart.” Et quel meilleur avant-propos que celui-ci pour parler de cette exploratrice passionnée et passionnante qui nous entraîne dans ses voyages à travers les lettres qu’elle a envoyées à sa maman entre 1925 et 1941. Une femme d’une profonde assurance, dotée d’une grande empathie envers son prochain et d’un regard critique sur le monde à son époque. Les éditions Zoé ont associé ses lettres aux reportages sur les régions du monde qu’elle a visitées sa vie durant. C’est dans des conditions parfois rocambolesques que cette femme passe les frontières, de nombreuses fois à ses risques et périls, pour témoigner d’un modernisme toujours plus grandissant à l’assaut du monde. Elle nous offre également à voir ces régions reculées où justement ce modernisme n’a pas de prise et où des peuples vivent encore, au 20ème siècle, d’une manière archaïque. Mais c’est aussi l’occasion de rencontrer des personnes intéressantes. Notamment un certain Winston Churchill, avec lequel Ella Maillart a discuté de la position de l’Europe et plus particulièrement de l’Angleterre face à la montée du nazisme en Allemagne. La voyageuse a eu aussi pour compagnon de route le frère cadet de Ian Fleming (l’écrivain qui a donné vie à James Bond), Peter Fleming avec qui elle voyagera entre Pékin et Cashmere. De ses “croisières” sur le Bonita avec sa bonne amie Miette de Saussure jusqu’à l’éveil aux côtés de Sri Ramana Maharishi, Ella Maillart vous donnera à coup sûr l’envie de prendre votre sac et de voyager à travers un monde qui a bien changé depuis ses écrits. A découvrir aussi Regards sur Chandolin paru aux éditions Zoé, la demeure de l’exploratrice six mois par an dans l’un des villages les plus hauts d’Europe.