www.leslibraires.fr

Gugubarra

Jacques-Olivier Trompas

Au vent des îles

  • Conseillé par (Librairie Gibier)
    1 juillet 2022

    Conseillé par Hélène, Libraire

    Gugubarra est une fresque écologique et profondément humaine d'une grande sensibilité ainsi qu'une fiction sentimentale, politique et engagée.
    C'est un hommage aux aborigènes, une ode générationnelle.
    Plein de compassion, ce livre initiatique et altruisme nous embarque dans un grand voyage, nous en ressortirons métamorphosés.
    Et cerise sur le gâteau, le graphisme de la couverture de Gabrielle Ambrym est tout simplement sublime ! !


  • Conseillé par (Les Oiseaux de nuit)
    8 juin 2022

    Gugubarra ou le livre des rêves aborigènes.

    Comment faire quand on se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment dans un pays, l’Australie, dans lequel on vient d’arriver et que forcément on ne connaît pas ? Pour Antoine trentenaire un brin mélancolique cela vire au cauchemar assez vite, cette mauvaise rencontre va bouleverser sa vie.

    Légué par son grand-père, Antoine possède un bel appartement place de la République à Paris, son compte en banque est assez fourni, cela lui permet d’être un jeune homme sans besoin, sans activité, sans réelle préoccupation sinon celle de soigner ses blessures d’enfance et son sentiment de culpabilité envers sa famille.
    Cela lui laisse le temps de s’intéresser un peu au monde autour de lui qui est fait de manifestations, de grèves et de colères sociales. Place de la République les braseros chauffent le ciel et les esprits. C’est ainsi que son destin va l’emmener de Notre-Dame-des-Landes à Kalgoorlie, petite ville minière située dans le bush australien.

    Gugubarra est un roman initiatique. Le grand-père d’Antoine était ethnologue, bien des années avant il est venu dans la région, il a côtoyé les aborigènes, écrit sur eux et tenté de défendre leur droit à tout simplement exister : « Faire société, c’est être capable de comprendre l’autre, l’empathie, Antoine…et c’est accepter des règles communes. Pour les aborigènes, les règles australiennes ne sont pas communes, elles ont été plaquées sur eux comme de la peinture sur de la poussière… »

    Gugubarra est un oiseau, un martin-pêcheur au cri si particulier, presque humain, criard et communicatif : « Au début, Antoine, il n’y avait que la nuit…Le grand créateur Baiame se dit que les êtres vivants aimeraient avoir la lumière. Alors il entreprit de faire un feu gigantesque pour créer le jour. Mais avant, par crainte d’effrayer les animaux avec cette lumière nouvelle, il chargea Gugubarra de lancer son cri pour faire savoir que la lumière allait arriver. L’oiseau se mit à crier et réveilla tous les habitants de la Terre qui purent assister au premier embrassement du ciel. »

    Pour Antoine Gugubarra c’est ça, sortir de la nuit pour aller vers la pleine conscience de soi. Trouver sa voie et son cheminement intérieur. Ce livre de Jacques-Olivier Trompas fait un bien fou.


  • Conseillé par (Lettre et merveilles)
    28 mai 2022

    De l'art étrange et difficile de suivre ses valeurs

    Antoine a presque trente ans, vit sur l'héritage de son grand-père, qui était jusqu'à peu sa seule famille restante, dans un appartement parisien. Sous ses fenêtres, les manifestations se succèdent, les militants affluent, on lutte pour plus de justice sociale, pour le climat, pour une révolution. Antoine, lui, ne se sent pas concerné et flotte dans la vie sans travail, sans attaches et sans but. C'est donc ballotté par le hasard qu'il se retrouve à suivre la piste d'une jolie demoiselle jusqu'à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Le début d'une aventure rocambolesque qu'il n'aurait jamais imaginée et qui le mènera jusqu'en Australie, terre chérie de son grand-père ethnologue, amoureux de la culture aborigène. De coups du sort en malchances, Antoine se retrouve dans de sales draps, mais, alors que tout pourrait aller encore plus mal, se dessine la possibilité d'un pardon et une voie vers la lumière. Après tout, Gugubarra, le messager du dieu Baiame chante tous les matins pour rappeler aux vivants le message : aux ténèbres de la nuit succède encore le jour.
    Ce roman nous offre une belle galerie de personnages souvent bousculés dans leurs croyances et leurs valeurs, se heurtant à la complexité du réel et les obligeant à repenser la façon dont ils veulent vivre et faire partie du monde. Une lecture intelligente et inspirante !