www.leslibraires.fr

Le Livre des soeurs

Amélie Nothomb

Albin Michel

  • par (Le Pain des Rêves)
    22 septembre 2022

    C’est une facette de ma partialité : j’aime lire Amélie Nothomb. Il y a toujours de l’inattendu dans son phrasé, du vocabulaire , de l’imagination pour inventer des situations exagérées et parfois farfelues. À chaque rentrée littéraire, je me rue donc chez mon libraire préféré - et indépendant - pour acheter son dernier opus.

    Dans son roman "Le livre des sœurs", il y a d’abord ce couple de Nora et Florent qui se sont connus jeunes, qui sont si amoureux l’un de l’autre qu’ils semblent être le monde entier à eux seuls. L’arrivée de Tristane semble être un non-évènement. Ils ne changent rien à leur relation, continuent de s’admirer, chacun dans yeux de l’autre., oubliant de s’admirer chacun dans les yeux de Tristane. Cinq ans plus tard ,naît Laëtitia et c’est Tristane qui se prend d’affection pour elle et qui veille à son épanouissement, jusqu’à apprendre à lire à sa cadette. Comme les parents ne s’occupent pas de leurs filles, Tristane se tourne vers sa tante Bobette et sa fille Cosette dont elle est la marraine pour comprendre pourquoi on trouve qu’elle est "une fille terne", et pour tout, en fait…
    Jusque là, tout va bien, Amélie Nothomb campe une famille dysfonctionnelle qu’elle situe avant l’ère des portables, peut-être même avant qu’on puisse lire Françoise Dolto ?
    Les filles grandissent et deviennent adolescentes puis jeunes adultes, veulent créer un groupe de rock, "les Pneus", qui connaîtra un certain succès. Tristane fume des Gauloises pour épaissir sa voix et chanter dans le groupe. Nora se comporte comme une idiote décervelée envers ses filles… Dans cette seconde partie du roman, Amélie Nothomb s’éloigne du sujet de départ : la relation de deux sœurs dans une famille dysfonctionnelle, voire avec des parents ayant besoin de soins psychothérapeutiques.
    Je ne regrette pas cette lecture - le style de Nothomb est inimitable et inégalable - mais j’ai eu l’impression qu’elle a été dépassée par la vigueur de son imagination. C’est dommage pour ce roman qui n’égalera pas "Soif" ou "Premier sang". Il reste une lecture agréable qui occupera tranquillement une après-midi de dimanche quand la pluie viendra...


  • par (Vauban)
    10 septembre 2022

    Maubeuge, dans les années 70.
    En lien avec sa soeur Juliette, Amélie Nothomb nous décrit l'amour fusionnel de Tristane et sa soeur Laetitia qu'elle élèvera en lui donnant tout l'amour qu'elle-même n'a pu recevoir.


  • par (Librairie Siloë-Biblica)
    5 septembre 2022

    Un amour sans borne

    Un superbe roman signé Amelie Nothomb !
    Les liens familiaux sont toujours plus qu'ils n'y paraissent...


  • par (Librairie La Buissonnière)
    30 août 2022

    C'est un roman de famille, un roman social hautement réjouissant qu'offre Amélie Nothomb cette année. Elle dissèque, l'air de rien et à merveille la relation entre deux sœurs, faite d'attentions, de solidarité et de bienveillance mutuelles. Ce roman à la narration énergique, à l'humour mordant et ironique, tout en malices et en espiègleries évoque l'amour sincère et le soutien indéfectible que deux sœurs peuvent s'apporter, unies dans leur désir de cheminer et de grandir face à l'indifférence de leurs parents. Une palette d'émotions vous attend et de larges sourires également!


  • par (La Librairie les Rouairies)
    29 août 2022

    Le livre des soeurs

    Une histoire entre deux sœurs et leurs parents qui nous emportent dans les affres de l'éducation et du destin d'une vie.


  • par (Hisler - Even)
    25 août 2022

    Un bon cru

    Amélie Nothomb revient ici sur l’importance de l’amour fraternel, de l’attention familiale que l’on porte à ses enfants. A travers le parcours de Tristane, on découvre à quel point les mots peuvent former ou détruire un enfant dans sa confiance en soi, son évolution …


  • par (Librairie Quai des Mots)
    22 août 2022

    Coup de coeur de Nathalie et Clotilde

    Les parents de Tristane s'adorent. Mais cette passion exclusive laisse souvent la petite fille seule et livrée à elle-même. Heureusement, arrive bientôt une petite sœur : Lætitia. Les deux sœurs vont alors tisser une relation amoureuse intense et inconditionnelle. Un magnifique roman sur l'Amour, moteur de nos vies.


  • par (la librairie des Fables )
    17 août 2022

    Les demoiselles

    Pour certains parents bien particuliers, quand un enfant ne parvient pas à donner du sens à un couple c’est qu’il est tant d’en faire un deuxième.
    Petite fille unique, Tristane va donc devenir grande sœur. Avec Laetitia, sa cadette destinée à grandir en pleine lumière, se tisse une relation en montagne russe; l’affection parfois, c’est comme ça. L’une se rêve présidente de la République et l’autre, star du rock mais au fond leur destin est bien d’être sœurs avant tout.

    Champagne, soeurs et tremblements, Nothomb raconte la famille en huis-clos avec son style si particulier !


  • 17 août 2022

    Les Pneus

    Florent et Nora vivent un amour exclusif aux dépens de leurs enfants et de leur apprentissage à la vie. De fait, Tristane grandit dans l’anonymat et l’indifférence. 5 ans de traversée du désert où elle s’accomplit scolairement, vouant admiration et confiance réciproque à ses tante Bobette et cousine Cosette. Enfin, elle renaît avec la naissance de sa sœur Laetitia dont elle prend en charge l’éducation sans limites. Tristane, « petite fille terne » vit clandestinement, obsédée par sa malédiction.

    Dans ce huis-clos inhabituel, il est question d’idylles exclusives, absolues et perpétuelles, de l’osmose d’un couple, de la fusion d’une fratrie, de l’importance de la famille collatérale. Il est question aussi du pouvoir et de l’impact des mots adultes sur l’enfance, sur l’avenir…

    Amélie Nothomb, avec sa fantaisie, sa plume incisive et quelques clins d’œil personnels, nous offre la petite friandise de l’été qui fond au soleil, rafraîchit l’esprit du lecteur qui, tel un enfant, restera sur sa faim….

    « Toi, tu ne pourras pas te détourner de moi puisque tu ne t’es jamais tournée vers moi »


  • 17 août 2022

    Les Pneus

    Florent et Nora vivent un amour exclusif aux dépens de leurs enfants et de leur apprentissage à la vie. De fait, Tristane grandit dans l’anonymat et l’indifférence. 5 ans de traversée du désert où elle s’accomplit scolairement, vouant admiration et confiance réciproque à ses tante Bobette et cousine Cosette. Enfin, elle renaît avec la naissance de sa sœur Laetitia dont elle prend en charge l’éducation sans limites. Tristane, « petite fille terne » vit clandestinement, obsédée par sa malédiction.

    Dans ce huis-clos inhabituel, il est question d’idylles exclusives, absolues et perpétuelles, de l’osmose d’un couple, de la fusion d’une fratrie, de l’importance de la famille collatérale. Il est question aussi du pouvoir et de l’impact des mots adultes sur l’enfance, sur l’avenir…

    Amélie Nothomb, avec sa fantaisie, sa plume incisive et quelques clins d’œil personnels, nous offre la petite friandise de l’été qui fond au soleil, rafraîchit l’esprit du lecteur qui, tel un enfant, restera sur sa faim….

    « Toi, tu ne pourras pas te détourner de moi puisque tu ne t’es jamais tournée vers moi »