www.leslibraires.fr

Azami , Le coeur en deux

Isabel Cantin, Isabel

Nathan

  • 14 juillet 2012

    De la littérature jeunsse qui fait du bien !

    Ce livre m’a attiré par sa couverture, et son résumé a fini de me séduire, un petite lecture simple parfois ça fait du bien et repose les méninges.

    Azami a 14 ans et vit une vie tranquille au Japon entouré de ses amis et de sa grand-mère, chez laquelle elle habite depuis la mort de sa maman, son papa aillant beaucoup de travail. Lors de vacances scolaires, ce dernier propose de l’emmener en France, où il se déplace pour le boulot, pour lui faire visiter le pays. C’est avec joie qu’Azami accepte, heureuse de passer du temps avec son père. Mais rien ne va se dérouler comme prévu…


  • Choc des cultures !

    La vie d’Azami va prendre un tournant inattendu. Sa mère étant morte en couches et son père étant très pris par son travail, c’est sa grand-mère paternelle qui l’a élevée et éduquée. Les traditions et les superstitions, elle baigne dedans depuis toute petite. Un jour, son père lui propose de venir passer une dizaine de jours de vacances avec lui en France. Proposition qu’elle s’empresse d’accepter, avant de découvrir que c’est en fait un voyage d’affaires, et qu’en conséquence elle ne le verra pas beaucoup. Qu’à cela ne tienne ! Ce sera pour elle l’occasion de découvrir Paris. Toutefois, une surprise l’attend…

    Quel choc des cultures. Les Japonais ne montrent pas leurs sentiments en public, leur bête noire c’est la transpiration, il est impensable que les transports publics soient sales et encombrés de détritus… Autant dire que le dépaysement va être total, mais pas forcément dans le bon sens. Bref, cette différence des cultures m’a semblé très bien retranscrite, on comprend ce que ressent Azami et on en vient même à la plaindre ! Malgré cela, elle va découvrir le monde de l’amour et surtout de ses vicissitudes.

    Notre jeune héroïne est touchante. J’ai également beaucoup aimé sa grand-mère qui correspond avec elle grâce au kami (=dieu) de l’ordinateur. On se demande bien comment il fait d’ailleurs pour marcher alors qu’elle lui fait des offrandes liquides.

    En conclusion, une histoire bien mignonne sans pour autant être enfantine ou simpliste. La pointe de fantastique qu’on y trouve est la bienvenue et apporte un petit plus à l’histoire.


  • 27 juin 2012

    Non, mais si, finalement !!

    J’ai pris plaisir à lire ce livre jusqu’au bout. Même si les grandes lignes sont inscrites d’avance, les auteurs allient avec délicatesse les différences culturelles, les problèmes de l’adolescence et la difficulté à faire des choix…
    Le style est fluide, supposé être celui d’une ado, partagée entre sa grand-mère au Japon et son père en France, entre un mode de vie ancré dans les traditions et une vie trépidante et libérée…
    Le comportement de la grand-mère est un vrai délice, et comme souvent, on doit se souvenir que cette personne connait bien la vie…