www.leslibraires.fr

Les contemplées

Pauline Hillier

J'ai Lu

  • Conseillé par (Librairie Dialogues)
    5 mars 2024

    Un roman percutant sur le monde carcéral

    Suite à une manifestation, la narratrice se retrouve enfermée en prison et donne la parole à ces femmes coupables ou victimes, bourreaux ou innocentes, puissantes ou fragiles. C'est toute la dualité de ce roman poignant qui décrit, avec véracité et sens, le monde carcéral, ses dérives et la souffrance qui y règne.
    PERCUTANT !


  • Conseillé par (Librairie Dialogues)
    26 février 2024

    Arrêtée à Tunis pour avoir naïvement manifesté ses idéaux, une jeune Française fait résonner les voix des femmes de ce pays en nous contant leurs histoires.


  • Conseillé par (Librairie Coiffard)
    20 février 2024

    Conseillé par Coralie, Alexandra, Morgan, Quentin, Stéphanie et Rémy

    Ce n'est que dans les toutes dernières pages que l'on apprend la raison de la détention de la narratrice, double littéraire de l'autrice qui tient à souligner que, malgré sa large part autobiographique, ce livre est un roman.
    Un roman qui s'ouvre dans une voiture de flic, un soir de printemps à Tunis. Trimballée depuis des heures dans une chaleur suffocante, la jeune française va passer par "La Geôle" avant de se retrouver dans la prison civile pour femmes de Tunis : La Manouba. Incarcérée dans le Pavillon D, en attente de son procès, Pauline arrive dans une cellule de 30 m2 occupée par vingt-sept autres femmes avec toute l'arrogance de sa jeunesse, ses certitudes de femme engagée, et si elle a un peu peur et a été ébranlée par les fouilles humiliantes des gardiennes, elle hésite encore sur l'attitude à adopter au milieu de ces femmes. On lui a fait penser que ces codétenues étaient des monstres et peut-être le sont-elles, pourtant c'est une solidarité régie par une multitude de règles que Pauline va découvrir. Elle déplace alors son regard, et en faisant ce pas de côté, c'est tout un monde qui se dévoile. C'est un geste et un malentendu qui vont la déstabiliser. Un soir, en prenant la main d'Hafida, elle la retourne machinalement pour y lire les lignes parce qu'adolescente elle s'était amusée à se renseigner sur la chiromancie. Les corps sont effacés en prison. Un simple toucher, et peut-être un peu de superstition, vont suffire à délier les langues et créer une intimité. Avec Pauline, le lecteur découvre l'histoire de ces femmes, et comme elle on s'interroge alors : qui sont vraiment la victime et le bourreau ?
    Ce roman est un hommage à ces femmes emprisonnées qui se révèlent bien plus belles et complexes qu'on ne l'avait imaginé, c'est une histoire de sororité, d'un champs de mauvaises herbes qui se transforment sous nos yeux en un jardin fleuri parce que même si ces femmes sont certainement bien plus coupables qu'elles veulent le faire croire, elles sont fortes, elles sont puissantes et leur solidarité les élève, et le lecteur avec elles.
    Un grand coup de cœur.


  • Conseillé par (Librairie Mots et Images)
    15 février 2024

    Claque littéraire!

    Ouvrir ces pages est accepter d'en sortir bouleversé, je vous aurais prévenu!