www.leslibraires.fr

Le bateau blanc

Xavier Bouvet

Bruit du monde

  • Conseillé par (Librairie Coiffard)
    4 avril 2024

    Conseillé par Morgan, Stéphanie et Rémy

    Entré dans l’Union Européenne en 2004, L’Estonie est pourtant un pays que nous situons mal, trop souvent associé, voire confondu avec ses voisins. Nous avons facilement tendance à simplifier les choses en parlant des « Pays Baltes ». En lisant "Le bateau blanc", le lecteur mesure à quel point la grande Histoire a maltraité ce petit pays et ses habitants. Xavier Bouvet raconte avec une grande précision, de façon très documentée, en s'appuyant sur une construction narrative maîtrisée, la façon dont durant cinq jours en septembre 1944 une poignée d’hommes courageux a tenté de restaurer une République d’Estonie depuis Tallinn durant ce très court intermède entre la fuite des nazis et l’arrivée des soviétiques. Un roman éclairant que nous avons sélectionné pour notre prix du roman Coiffard 2024.


  • Conseillé par (La Droguerie)
    10 février 2024

    Si « la politique est affaire de magie » comme l’écrit Xavier Bouvet, c’est la magie de sa langue qui nous transporte en Estonie au cœur du combat de femmes et d’hommes qui tentent de faire vivre une république estonienne au milieu des combats et des envahissements allemands puis russes .... Une leçon d’histoire vivante, un récit qu’on ne lâche pas. C’est brillant, glaçant et passionnant.


  • Conseillé par
    4 mars 2024

    Le bateau manqué

    Dans « Le bateau blanc » Xavier Bouvet nous transporte au cœur de
    l’Estonie de 1944 à 1987, petit pays entre les griffes de deux
    totalitarismes : l’Allemagne nazie et l’URSS.
    À travers le récit poignant des résistants de Tallinn, l’auteur plonge
    dans une lutte désespérée pour l’indépendance.
    Ce roman révèle, mêlant fiction et réalité historique, la vie
    tumultueuse de ceux prônant une Estonie libre.
    Au cœur de l’intrigue se trouve Otto Tief, un personnage
    emblématique qui incarne le combat frôlant la mort au cours d’une
    vie sacrifiée.
    L’alternance habile entre deux époques et le compte à rebours
    haletant, des destins entremêlés maintiennent le lecteur en haleine
    sur la trace du bateau blanc….
    Roman historique magistral détaillant les méandres de cette période
    sombre, une véritable expertise politique et littéraire.
    Un hommage vibrant à la résilience et au courage des hommes et des
    femmes qui ont participé à restaurer la République légitime d’un état
    neutre grâce aux échanges clandestins résistant à une oppression
    acharnée ;

    « La ville pue le gaz. Tallinn exhale en effet la cendre et l’essence »

    « Une lourde haine s’est longtemps accumulée dans nos cœurs,
    comme l’électricité s’accumule dans le nuage menaçant »