www.leslibraires.fr

Malheur aux vaincus

Bulteau, Gwenaël

Manufacture de livres

  • Conseillé par (La Droguerie)
    11 mai 2024

    On n’échappe pas à son destin. Celui des protagonistes de cette histoire algérienne est tout tracé. L’enquête nous embarque au sein de l’armée et des familles qui règnent depuis longtemps sur l’Afrique et l’Algérie. L’écriture est magnifique, l’histoire passionnante qu’il faut lire jusqu’à la dernière ligne. On n’échappe pas à Gwenaël Bulteau !


  • Conseillé par (Les Passeurs de mots)
    8 mai 2024

    A ne pas rater !

    Pour son troisième roman, Gwenaël Bulteau, nous entraine à la suite d'un officier de police militaire, Le lieutenant Koestler, officiant à Alger en 1900. Un crime vient d'être commis dans la demeure d'une famille de notable français, la famille Wandell, laissant six corps achevés de multiples façons.

    On retrouve dans ce nouveau roman tout ce qu'on aime chez Gwenaël Bulteau : un fait divers prenant pour cadre une période peu glorieuse de notre histoire, des événements bien réels qu'on ne trouve qu'en marge des manuels d'histoire, ici la colonisation de l'Afrique par une France toujours empêtrée dans l'affaire Dreyfus, de nous en faire revisiter les inégalités sociales, et les conséquences dans la vie quotidienne des différentes franges de la population.

    Alors voilà, ce pourrait être tout, et ce serait déjà bien.

    Ce serait toutefois omettre le principal pour le lecteur : le plaisir du lecteur décuplé par :

    - des personnages attachants ou révoltants que l'on identifie dès leur première apparition, et qui continue à nous habiter bien après avoir terminé le livre... Vous n'oublierez pas la bande d'orphelins...

    - un rythme diablement efficace : après un premier chapitre particulièrement immersif (il n'est pas interdit de penser à l'entrée en matière de "L'Enragé de Sorj Chalandon), l'auteur déroule 320 pages qui ne donnent jamais l'impression de ralentir, qui ne se répètent pas, maintiennent le lecteur en éveil et font constamment progresser l'histoire.

    - un enchâssement des différentes histoires particulièrement intelligent qui au delà de servir le sus-cité rythme, apporte énormément à l'immersion du lecteur quand au cadre historique, à sa compréhension et à l'évolution des personnages.

    Il convient enfin de dire que si "Malheur aux Vaincus" obéit et respecte parfaitement les codes du roman policier, il offre de vrais passages romanesques et nous conte des histoires si tragiques, qu'à ce titre, il serait réducteur de le contenir à ce genre.

    Bref, j'ai adoré ! 🙂


  • Conseillé par (Librairies de Port Maria)
    15 avril 2024

    Alger, tournant du 20ᵉ siècle, un militaire doit faire la lumière sur un massacre impliquant de riches colons français.
    Cette enquête passionnante plonge ses racines dans les horreurs du colonialisme et décortique avec justesse les mécanismes du racisme d'état.


  • Conseillé par
    18 mai 2024

    Malheur aux vaincus

    1900. Un gradé, sa femme et leurs domestiques sont retrouvés assassinés dans une luxueuse demeure sur les hauteurs d'Alger. L'occasions pour le lieutenant Koestler de montrer tout son talent d'enquêteur des armées, au cœur d'une société algéroise déchirée par la haine.