www.leslibraires.fr
Les âmes rivales

Les âmes rivales

René Manzor

Kero

  • 31 mai 2012

    Les âmes rivales de René Manzor Editions Kero

    Les âmes rivales sont présentés comme un "thriller surnaturel". Thriller parce que vous allez vivre avec ce roman des aventures angoissantes, des péripéties violentes, poursuites, meurtres,... Surnaturel parce que le "psychopathe", si on peut l'appeler ainsi, n'est pas ici un simple mortel mais un fantôme qui se réincarne au cours des siècles pour retrouver la femme qu'il a toujours aimée mais qui lui échappe toujours, amoureuse d'un autre.


    Le récit commence en Louisiane dans les années 1970 et continue à New York. Cassandre une fillette d'une douzaine d'années est poursuivie par une ombre qui dit se nommer Jahal et être un ancien guerrier amérindien. La fillette terrifiée se confie à un prêtre qui ne peut rien pour elle même s'il cherche à la protéger. Dix ans, après Cassandre tombe amoureuse de Thomas, ce qui déchaîne la colère du fantôme qui reconnaît en lui son âme rivale, celui qui l'a toujours supplanté dans le coeur de sa bien-aimée. Et pour cette raison, Jahal est prêt à tuer! C'est ainsi que commence le récit qui se poursuit jusqu'à notre époque.
    Après cela, l'écrivain qui a une imagination sans faille concocte une rocambolesque histoire avec doubles réincarnations que je vous laisse la surprise de découvrir. Je vous avoue que j'ai eu du mal à adhérer au récit et même que je n'y suis pas parvenue du tout! Mais c'est de ma faute, je me rends compte que j'ai parfois du mal avec les thrillers, il y a quelque chose en moi qui se rebiffe : peur d'avoir (trop) peur, peur aussi que le thriller joue un peu trop sur les tendances et curiosité morbides qui est en chacun de nous! Bref! je n'ai pas envie d'adhérer à un livre pour de mauvaises raisons alors mon esprit entre en résistance et c'est dommageable pour la bonne continuation de ma lecture! Et, en plus, un thriller avec des fantômes! Là aussi, la réincarnation, ce n'est pas pour moi! Je n'ai pas pu marcher! Alors me direz-vous qu'est-ce que tu fabriques avec ce genre de livres? Rien du tout! C'est une erreur! Le titre m'avait plu et la première de couverture aussi avec sa belle photo du pont sous la neige et puis j'aime bien découvrir de nouveaux auteurs, enfin cela se passait à New York!
    Pourtant, pour les amateurs du genre, je dois reconnaître à René Manzor des talents de conteur, son livre est correctement écrit. Donc si cela vous dit je fais de ce roman un livre voyageur pour lui donner une autre chance!

    Merci à Dialogues croisés et aux éditions Kero