www.leslibraires.fr
  • par (Librairie Dialogues)
    4 juin 2009

    On a pu faire connaissance du personnage haut en couleurs et terriblement humaniste de Jack Taylor dans "delirium tremens", mais c'est véritablement dans "Toxic blues" qu'il est à son apogée. Cet irlandais de Galway, ex-guardia, (ex-flic donc), en conflit permanent avec les autorités policières ou cléricales, l'alcool, les drogues, les femmes(surtout sa mère), est désormais enquêteur privé-profession qu'il est a priori malvenu d'exercer en Irlande-. Ce deuxième volet, dans lequel Jack Taylor fraie avec le monde à part et redouté des tinkers, est particulièrement émouvant et percutant. Quand on a eu le bonheur de découvrir Ken Bruen, on lit toute son oeuvre, c'est un écrivain inclassable mais incontournable.