www.leslibraires.fr
Le sixième homme (babel noir), roman

Le sixième homme (babel noir), roman

Monica Kristensen

Actes Sud

  • 27 mai 2021

    A Longyearbyen, dans l’archipel du Svalbard, au nord du nord de la Suède et de l’Europe, les enfants ne craignent ni le Père Fouettard, ni le Croquemitaine. Non, ce qu’ils craignent, c’est le sixième homme, celui qui hante les galeries de la mine de charbon qui fait vivre le bourg. Aussi quand la petite Ella disparait du jardin d’enfants, ses petits copains savent que le sixième homme n’est pas étranger à cet enlèvement. Mais la police, plus terre à terre, cherche plutôt du côté du père de l’enfant, le nouvel ingénieur de la mine, en froid avec sa femme qu’il voudrait effrayer et punir en s’emparant d’Ella.
    Malgré les recherches, père et fille restent introuvables et dans la nuit polaire qui n’en finit pas, les langues se délient et mettent à jour les secrets d’une communauté qui vit repliée sur elle-même durant ces longs mois d’hiver. La nuit éternelle, les tempêtes et les températures glaciales n’empêchent ni les jalousies, ni les adultères, ni la contrebande. Les habitants s’épient, les commérages vont bon train mais pour la police locale, aidée par le Kripos de la capitale, la priorité est de retrouver la fillette saine et sauve.

    Ambiance glaciale pour un polar qui tire son originalité non pas de l’intrigue -une disparition d’enfant dans le cadre d’une famille dysfonctionnelle- mais plutôt des lieux de l’action, la ville minière de Longyearbyen : une nuit sans fin, qui peut rendre fou, une nature hostile et menaçante, la mine et ses traditions, ses conditions de travail difficiles, ses légendes. Monica Kristensen nous offre une immersion dans cette petite communauté où la vie peut devenir oppressante entre la nuit qui n’en finit pas, l’isolement et le manque de divertissements. Là-bas comme ailleurs, on ment, on trompe, on épie son prochain et on pille les richesses de la nature. Malgré les dangers d’un environnement hostile, c’est toujours de l’homme que viennent les pires méfaits…
    Si le suspense n’est pas haletant, Le sixième homme mérite un détour dans le Grand Nord, ne serait-ce que pour découvrir cet archipel perdu de l’océan Arctique. A lire au coin du feu.