L'Envoyé des Monarchies de l'Ombre

L'Envoyé des Monarchies de l'Ombre

Olivier Lusetti

Fantasy.éditions.rcl

  • 4 mars 2014

    Dans son monastère de l'Air et du Feu, Frère Compatissant mène une vie sereine, faite de prières et de soins aux malades, jusqu'au jour où arrive un étrange agonisant. Après de vaines tentatives pour le guérir, la terrible vérité s'impose : l'homme est possédé. Frère Compatissant doit alors procéder à un exorcisme, une pratique qui n'a plus cours depuis très longtemps. Le moine guérit son patient mais durant l'exorcisme, des faits étranges ont lieu. Frère Compatissant a reçu la visite d'une entité envoyée par la Mort. Dès lors, il devient Yingfù, l'Envoyé de la Mère Obscure, chargé de sauver le monde. Il s'initie aux arts martiaux, à la médecine et tente sans cesse de maîtriser une incantation à l'immense pouvoir de guérison. Ses essais le rendent aveugle et c'est donc privé d'un sens qu'il affronte l'attaque du monastère.

    Enlevé, il est conduit à la cours du roi des Fils de la montagne qui se meurt. Là-bas, la princesse-guerrière Vivpière, enceinte, tente d'obtenir le titre de Général en chef, de s'emparer du trône et d'échapper à un mariage arrangé avec Déache, qui prétend devenir roi. Mais le dur combat qu'elle livre provoque une hémorragie mortelle et c'est donc de deux mourants qu'hérite Yingfù. Il les sauve mais encore une fois, le mal s'est invité dans le processus. Le roi, devenu fou, déclare la guerre à tous ses voisins et ordonne qu'on emmure Yingfù. Grâce à la force de son esprit, le moine échappe à une mort certaine mais doit se faire régicide pour sauver la paix...
    Poétique et mystique cet "Envoyé des monarchies de l'Ombre" se déguste comme un livre sacré qui allierait croyances ancestrales, philosophie bouddhiste et récit fantastique. On y suit le parcours initiatique du très tourmenté Yingfù, orphelin arrivé très jeune au monastère et sujet à des crises de colère qui l'obligent à préférer la méditation à la compagnie des hommes. Né avec le don de guérir, il soigne ses semblables avec bonté et sincérité. Pourtant, il est différent comme l'a tout de site remarqué le Parfait, chef de sa communauté monacale. Ce n'est donc pas une surprise quand il est choisi pour être l'Envoyé, celui qui saura combattre et arrêter le Mal. Sage, pieux et mystique, Yingfù comprend, accepte et s'adapte à sa nouvelle condition même s'il sait que le chemin sera long et périlleux pour changer la marche du monde qui glisse inexorablement vers sa fin.
    A lire pour le contexte historique qui entraîne le lecteur dans une Chine antique magnifiée, pour le dépaysement total et aussi pour la plume envoûtante d'Olivier LUSETTI dont l'écriture riche et complexe sait nous ouvrir les portes d'un univers méconnu mais passionnant.