www.leslibraires.fr
L'ange du matin, roman

L'ange du matin, roman

Árni Þórarinsson

Points

  • 31 juillet 2016

    A Akureyri, une factrice malentendante est agressée et laissée pour morte par un froid matin de janvier. Le journaliste Einar, présent sur les lieux, commence une enquête qu'il doit laisser de côté quand il est rappelé à Reykjavik pour interviewer, Ölver Margretarson Steinsson, un ''nouveau viking'', un de ces hommes d'affaires qui ont contribué à ruiner le pays. Sur place, il apprend la restructuration du Journal du soir et sa réintégration dans l'équipe de la capitale. Sa remplaçante, Sigurbjörg, ayant pris une année sabbatique afin de se consacrer à la biographie d'une ancienne star du rock, Einar retrouve la rubrique des faits divers et sera aussi rédacteur en chef adjoint. Mais il n'a pas le temps de se réjouir de ce retour en grâce. Margret Bara, la fille d'Ölver, est enlevée et ses ravisseurs exigent une rançon de vingt milliards ! Une somme impossible à réunir pour le roi des affaires déchu et une nouvelle enquête pour le journaliste pugnace.

    Sur fond de crise économique et de société en déliquescence, Arni Thorarinsson promène son journaliste d'Akureri à Reykjavik pour deux enquêtes qui en disent long sur l'Islande du XXIè siècle. Le meurtre d'une handicapée et l'enlèvement d'un enfant font la démonstration d'un pays qui a perdu tout repère depuis qu'il a pris conscience de sa ruine financière. Moins mordant et cynique que dans ses précédentes enquêtes, Einar se pose des questions éthiques quand il s'agit de nourrir ses articles du malheur d'une fillette séquestrée et de ses parents au désespoir. Le père a beau être un mégalo qui a entraîné l'Islande à sa perte, il n'en demeure pas moins un parent prêt à tout pour retrouver sa fille. Mais Einar fait taire ses scrupules et s'immisce, questionne, insiste, publie.
    Cet opus un peu trop bavard et long à démarrer n'en demeure pas moins un bon moment de lecture, grâce à Einar et à ceux, ou plutôt celles qui l'entourent : sa fille qui voudrait suivre les traces de son père dans le journalisme, son ex-maîtresse avocate qui le renseigne sur l'affaire, sa vieille voisine cambriolée, la policière des fjords de l'Ouest et bien sûr la petite Margret Bara, menottée, les yeux bandés, molestée, au fond d'un grenier et qui ne comprend pas ce qu'elle a fait de mal pour mériter un tel sort.
    Une vision pessimiste d'un pays qui a vécu de plein fouet la crise économique et a perdu confiance. Les nouveaux vikings ont sombré corps et biens et avec eux toute une nation jusque là préservée.