La Promise des Monarchies de l'Ombre

La Promise des Monarchies de l'Ombre

Olivier Lusetti

Fantasy.éditions.rcl

  • 8 janvier 2014

    Chine ancienne, 397 avant J.C. Le pays connait une période troublée, la faiblesse de l'Empereur donne la folie des grandeurs aux rois qui se battent, annexent des territoires, concourent à faire régner la loi du plus fort. L'ombre de la mort rôde, la fin des temps approche, les signes annonciateurs se multiplient.
    Dans l'armée de Ch'u, le Commandant Zaho reçoit l'ordre de mettre à mort tous les prisonniers de l'armée de Ts'ai, exceptés ceux qui voudront se rallier au culte du Dieu Zargose. Pour le jeune soldat, c'est un véritable cas de conscience. Converti à la nouvelle religion mais gardant dans son cœur les préceptes des anciens sages, il pressent l'avènement d'un monde cruel dominé par la violence, le sang et le Mal.

    Dans le royaume des Fils de la Montagne, la reine Vivpière, générale des armées, qui est revenue d'entre les morts, ne peut plus contrôler la rage qui bouillonne dans les veines de Bourcrane, son fils adoré. Elle lui révèle le secret de ses origines et le bannit... pour le sauver.
    Dans le royaume de Zhang Zhung, Houriya, premier oracle, est plus que troublée par des cauchemars récurrents. Qui est cet homme qui hante ses nuits, exige de la posséder, veut faire d'elle la mère de son fils ? Qui est cet être maléfique si puissant qu'il réussit à franchir les murs protecteurs du monastère ? Bouleversée, meurtrie dans sa chair, la jeune fille a eu la vision de deux hommes qui chevauchent pour la sauver. Mais seront-ils assez rapides alors que le Dieu Zargose et son fils Abaddon ont fait d'elle la Promise des Monarchies de l'Ombre...?

    De cette fantasy 100% française, il faut d'abord retenir le style. Olivier LUSETTI a trempé sa plume dans la belle langue française et propose une écriture fine et très imaginée qui entraîne le lecteur dans les montagnes du Tibet, les champs de batailles, et permet de visualiser les personnages et la beauté de leurs parures. C'est donc à une véritable invitation au voyage que nous convie l'auteur, de la Chine ancienne au Tibet des origines.
    Mais à côté de ses indéniables qualités littéraires, l'histoire manque un peu de liant. On passe d'un personnage à l'autre, au fil des chapitres, sans saisir le récit dans son ensemble; récit où, par ailleurs, il ne se passe pas grand chose... Ou plutôt si, une succession d’événements a bien lieu mais ils sont noyés dans un flot d'informations liés aux explications concernant les contextes historique, politique et géographique.
    Ces défauts ne doivent pas faire oublier la beauté du texte et le dépaysement total dans un empire à l'atmosphère étrange et lourde des dangers à venir. Une lecture à tenter, peut-être en ayant lu a préalable L'envoyé des Monarchies de l'Ombre, histoire de faire connaissance avec les personnages et de respecter la chronologie.