www.leslibraires.fr
  • Un bel hommage

    Les filles du couple Curie, Irène et Ève, passent leur été en Bretagne en toute insouciance… jusqu’à ce que la guerre éclate. Tandis que l’aînée, Irène, aide sa mère à bord des petites Curies – des véhicules équipés de rayons X qui se rendent dans les hôpitaux du front afin d’y faciliter les opérations chirurgicales – la plus jeune, Ève, se morfond à Paris et se sent bien inutile. Jusqu’à ce qu’elle aussi – poussée par sa mère et sa sœur – trouve un autre moyen d’aider les combattants.

    À travers ce roman, Béatrice Nicodème propose au lecteur une véritable plongée dans la vie de la famille Curie et sa mobilisation pendant la première guerre mondiale, chacune faisant avec ses moyens. Je pense tout particulièrement à Ève, qui ne se sent pas à sa place derrière sa table de collégienne et qui aimerait elle aussi se rendre au front pour participer à l’effort de guerre. Je l’ai trouvée attendrissante.

    Ce roman, en plus d’être instructif, offre une belle histoire qui mêle habilement réalité et fiction… et pour les plus pointilleux, l’auteur fait le point en fin d’ouvrage sur ce qui relève de l’Histoire et ce qui est tout droit sorti de son imagination.

    En conclusion, un petit roman qui ne paye pas de mine mais que j’ai beaucoup apprécié. C’est un bel hommage à Marie Curie.


  • par (Librairie Ravy)
    5 avril 2014

    A lire !

    Petit par la taille, ce roman est néanmoins dense et d'une très grande richesse. Nous suivons le parcours d'Eve et d'Irène, les filles de Pierre et Marie Curie, pendant la Grande Guerre. L'aînée va rapidement suivre sa mère sur le front, où elles vont aider les blessés en mettant en place des unités de radiographie. La plus jeune quant à elle va devenir marraine de guerre, mettant à profit son amour des mots pour envoyer des lettres réconfortantes à un jeune soldat.
    Nous apprenons ainsi beaucoup sur les découvertes scientifiques majeures de l'époque, sur la place des femmes pendant le conflit et sur la force des mots dans les situations de désespoir.
    Un vrai coup de coeur pour ce texte à la fois didactique et émouvant, pour relire la Première guerre sous un angle nouveau.
    A partir de 12 ans.
    Claire