www.leslibraires.fr
La ville orpheline

La ville orpheline

Victoria Hislop

Les Escales

  • 22 août 2015

    Chypre, 1972. A Famagouste, la perle de l'île, Savvas et Aphroditi Papacosta inaugurent le Sunrise, l'hôtel le plus grand et le plus fastueux de la ville. Le couple a travaillé dur pour un résultat flamboyant, décors extravagants, salle de bal, piscine intérieure, chambres luxueuses, et, pour les noctambules, une discothèque gérée par le bras droit de Savvas, le beau Markos Georgiou. Et si les Papacosta sont confiants en l'avenir, c'est qu'ils vivent dans une île bénie des dieux, une ville qui a vu naître la déesse Aphrodite. Bien sûr, Chypre a connu des heurts entre grecs et turcs mais les blessures du passé cicatrisent lentement et les deux peuples vivent désormais, si ce n'est en harmonie, du moins en bonne intelligence. Au Sunrise, le personnel est trié sur le volet, embauché pour son professionnalisme, indépendamment de ses origines ethniques. Pourtant, ce bel optimisme n'est pas partagé par tous. Pendant que Savvas rêve à un empire hôtelier, qu'Aphroditi tombe dans les bras de Markos, certains entretiennent des velléités nationalistes. Athènes et Ankara se disputent l'île, le bruit des bottes grondent. La paix a fait long feu et, deux ans à peine après l'ouverture du Sunrise, la guerre éclate. Grecs et turcs fuient Famagouste à feu et à sang. Pillée, bombardée, la ville dorée n'est plus que ruines désertes. Seules deux familles ne peuvent se résoudre à l'exil, les Georgiou et leurs voisins turcs, les Özkan.

    Victoria HISLOP nous offre une leçon d'histoire, cela on ne peut le nier. Elle semble sincèrement touchée par le destin de Famagouste, station balnéaire florissante devenue ville fantôme. Bien documentée, elle campe des personnages impliqués dans le conflit à venir à des degrés divers : les ''craintifs'' qui prient pour la paix, les optimistes qui ne croient pas à la guerre, les opportunistes qui pensent s'en sortir quoi qu'il advienne, les pro-grecs qui veulent un rattachement à la Grèce, les pro-turcs qui souhaitent se rapprocher d'Ankara.
    Mais une fois la situation de Chypre décrite avec force détails, le reste n'est pas à la hauteur. Une écriture sans reliefs dessert le propos. Victoria HISLOP est monocorde; qu'elle parle de passion, de viol ou de guerre, le ton est le même. Ses personnages sont cousus de fil blanc, tout comme les histoires dans l'Histoire. La gentille famille grecque, la gentille famille turque, la belle trahie, l'amant fourbe...tout cela manque de profondeur, de crédibilité et d'émotion. Grosse déception que ce dernier opus d'une auteure souvent encensée mais dont l'écriture plate et répétitive n'est pas convaincante. Entre manuel d'histoire et roman à l'eau de rose, cette ville orpheline ne tient pas ses promesses.


  • par (Fontaine Sèvres)
    18 juin 2015

    Un grand voyage

    Famagouste, sur l'île de Chypre, est une ville rayonnante où se pressent de nombreux touristes qui rêvent de passer les plus belles vacances de leur vie. Ce lieu est donc prospère, les hôtel y sont les plus beaux du monde, les plages sont magnifiques. Le décor est un véritable paradis. Pourtant, dans les années 1970, une guerre éclate entre les Grecs et les Turcs. L'île est partagée entre ces deux pays. Les Chypriotes doivent quitter leurs villes et se réunir selon leurs origines. Deux familles amies, les Ozkan et les Georgiou se retrouvent seuls dans la ville de Famagouste. Ils ont décidé de rester chez eux et attendent le retour de leurs fils partis au combat. Mais le danger rôde. La ville est aux mains de l'armée turque. Il ne leur reste donc qu'une seule solution : se cacher dans le Sunrise, l'hôtel le plus luxueux de Famagouste.
    Grâce à un style d'écriture doux, Victoria Hislop réussit à parler d'un sujet tragique, la guerre civile, tout en restant optimiste. En effet, le texte est lumineux, les personnages sont courageux malgré les épreuves terribles, ils sont attendrissants et attachants. On aimerait pouvoir les atteindre pour les aider dans les situations difficiles qu'ils vivent au quotidien. La description de la ville de Famagouste nous donne l'impression d'y être, de sentir la chaleur du soleil de Chypre sur notre peau : ce livre est beau tout simplement.


  • par (Librairie Ravy)
    16 juin 2015

    Formidable !

    Dans le faste d'un hôtel paradisiaque, au bord d'une baie sublime du Nord de Chypre, un jeune couple ambitieux a la folie des grandeurs.
    Voilà où V.Hislop situe son 4e roman, égal aux autres, pour nous montrer les tensions qui, en 1972, vont séparer des familles grecques et turques, qui jusque là vivaient en bonne intelligence.
    Christine


  • par (Librairie Guillaume)
    20 mai 2015

    françoise

    Chypre,été 1972, l'hôtel de luxe le Sunrise est inauguré dans la célèbre station balnéaire de Famagouste. Mais les tensions entre les Grecs et les Turcs plongent l'île dans le chaos et Famagouste est bombardée. Dans la ville orpheline, les Georgiou, chypriotes grecs, et les Özkan, chypriotes turcs sont restés. Que vont-ils devenir?
    Quelles sont leurs ressources?
    Là est tout le talent de Victoria Hislop de nous intéresser aux grands évènements à travers l'histoire attachante de ces deux familles.


  • par (Hisler - Even)
    16 mai 2015

    Papacosta riche promoteur décide de construire un luxueux hôtel à Famagouste,station balnéaire de Chypre. Aphroditi son épouse est chargée de la décoration de celui-ci.Quelque temps après un conflit entre Grecs et Turcs éclate et oblige les habitants à quitter la ville.
    A lire absolument