www.leslibraires.fr

Bird box

Josh Malerman

Le Livre de poche

  • J'ai adoré cette lecture bouleversante !

    Malorie et ses deux enfants vivent cloîtrés depuis quatre ans. Depuis que toute cette horreur a commencé. L’obscurité est leur plus grande alliée, car ils ne doivent surtout pas voir. Quoi ? Personne ne le sait. Car ceux qui ont vu sont tous morts dans d’atroces souffrances après être devenus fous. Entre les quatre murs de leur maison, ils sont en relative sécurité.

    Mais Malorie ne se fait pas d’illusions, si elle ne fait rien, cette maison va devenir leur tombeau. Elle décide alors de fuir dans l’espoir de trouver un refuge où ils seront vraiment en sécurité. Commence alors pour eux trois un voyage à l’aveugle sur le fleuve, les yeux bandés, l’oreille tendue au moindre bruit environnant. Les dangers seront nombreux, mais la jeune femme est déterminée… et elle n’a pas le choix.

    L’histoire alterne entre le présent – le voyage sur le fleuve – et le passé. Grâce à ces flashbacks, on revit la crise depuis le début. Cela permet de comprendre comment Malorie en est arrivée là, on découvre son parcours et ce qui la pousse à cette extrémité, à se jeter ainsi dans l’inconnu en abandonnant leur foyer.

    Malorie est très touchante. On apprend à bien la connaître, on partage ses pensées, les doutes qui la traversent. Elle a peur de faire les mauvais choix et d’entraîner ses enfants vers une mort certaine. En outre, elle culpabilise beaucoup de ne pas pouvoir leur offrir une enfance normale. Elle les a entraînés à la survie, les a conditionnés dès leur plus jeune âge. D’ailleurs, certains passages fendent le cœur. Ce n’est donc pas un personnage auquel on s’identifie, mais on la comprend car on partage ses sentiments et ses émotions.

    "Bird Box" est un livre qui prend aux tripes. Cette lecture m’a fait vibrer et m’a tenue éveillée jusque tard dans la nuit. L’univers est angoissant, tant et si bien qu'on devient vite paranoïaque. Le lecteur en sait autant que Malorie, c’est-à-dire quasiment rien. Comme elle, il est dans l’incertitude. Plus on avance, plus le récit devient intense et palpitant. On se retrouve littéralement aux côtés de la jeune femme, en train de suffoquer car on retient son souffle.

    En conclusion, un livre captivant du début à la fin. J’ai tout de suite été happée dans l’histoire et suis passée par toute une palette d’émotion : tristesse, joie, peur, angoisse, appréhension, soulagement, paranoïa… De plus, l’univers créé par Josh Malerman est terrifiant de crédibilité. Une lecture que je ne risque pas d’oublier de si tôt !