Format
Broché
EAN13
9782267029154
Dimensions
20 x 12 x 1 cm
Poids
204 g

Roman

De

Bourgois

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


« De quoi souffres-tu ?

De l’irréel intact dans le réel dévasté. »

Ces mots de René Char auraient pu servir d’exergue à ce livre des nuits, de la déraison et des passions qui exilent : une femme vient d’échapper à la mort, elle part à la recherche de cet Autre qui lui tiendrait lieu de frère de substitution, de jumeau perdu et retrouvé, de double sublimé. Elle le découvrira peut-être en la personne d’un inconnu nommé Roman.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Librairie Dialogues)
28 janvier 2016

Fiction contre réalité, folie contre raison sont autant d'ambiguïtés que Linda Lê nourrit dans son dernier roman. L., la narratrice est une écrivaine sensible et fragile psychologiquement ou plutôt incomplète aurait dit sa mère depuis la mort de son frère ...

Lire la suite

par (Librairie La Buissonnière)
25 janvier 2016

Une funambule de haute-volée

Sur un fil narratif de haute-volée, Linda Lê livre un récit dense et intense qui explore « les territoires du rêve et de la réalité » incarnés par deux personnages que tout oppose. Un cheminement saisissant sur la corde raide ...

Lire la suite

Commentaires des lecteurs

22 février 2016

Obsession de l'âme soeur

Ce livre aurait dû être dédié «aux déjantés qui n’en mènent pas large.» L. a frôlé la mort suite à une rupture d’anévrisme. Elle subira deux embolisations mais s’en sortira indemne sans aucune séquelle intellectuelle. Sauf peut-être une part d’elle-même ...

Lire la suite

Delphine de la librairie Dialogues nous propose ses coups de cœur du rayon littérature : "L'arbre du pays Toraja" de Philippe Claudel (Stock), "Roman" de Linda Lê (Christian Bourgois) et "Le dernier gardien d'Ellis Island" de Gaëlle Josse (J'ai lu).
Réalisation : Ronan Loup.
Questions posées par : Marion Le Goascoz.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Linda Lê