• par (Fontaine Luberon)
    16 mars 2016

    Sur une plage du Pas-de-Calais, on retrouve le corps sans vie d’une fillette d’un âge difficile à déterminer. Edwige Marion est appelée sur les lieux, l’enquête s’annonce difficile.
    Dans Paris, Jennifer conduit son bébé chez le pédiatre. A la suite d’un léger accrochage, en lieu et place de son fils elle trouve sur le siège arrière de sa voiture une bien étrange fillette qu’elle va devoir allaiter sous la menace. Son mari semble avoir disparu de leur loft isolé dans les friches industrielles de saint Denis.
    Dans le même temps, Nina, la fille adoptive de Marion qui vit depuis deux ans à Londres avec sa sœur, arrive par l’Eurostar débraillée et couverte de sang. Elle est dans un état catatonique, muette de peur. Son beau-frère a disparu de son laboratoire Londonien.
    Quels peuvent être les liens entre cet enfant mort noyé, une adolescente, et un scientifique spécialiste du génome humain?
    De course poursuite en filature, de tâtonnement policiers en enquête contrariée mêlée de tensions entre différents services de police et de problèmes avec une hiérarchie peu compréhensive, d’intrigues en manipulation,l’intrigue se déroule, noire sans être sanglante, déroutante sans être trop sombre.