www.leslibraires.fr

Lili nobody

Elisabeth Brami, Rachel Hausfater

Nathan

  • Mieux qu'Achille fils unique

    Lili fait partie des grands désormais : elle rentre en sixième. Elle parvient à s'adapter petit à petit au collège et à ses bouleversements divers et variés. Mais il y a une chose à laquelle elle ne se fait pas : c'est l’absence de son père. Ce n'est pas qu'elle n'a jamais connu son père, mais bien qu’elle n'en a jamais eu. C’est sa plus grande faiblesse, et plus elle grandit, plus ça lui pèse, le silence obstiné de sa mère ne l'aidant pas.

    Sauf qu’elle en a marre de se taire et d'accepter sans rien dire cette situation qui la blesse au plus profond de son cœur. Elle va faire des pieds et des mains pour enfin connaître l’identité de son père… Mais il ne lui était pas venu à l’esprit que la vérité pouvait être bien plus cruelle que l'incertitude.

    Il est intéressant de lire Achille, fils unique et ce roman à la suite car ils ont été pensés et écrits de manière articulée. C’est-à-dire qu’ils se répondent et on retrouve les scènes communes à Achille et Lili dans les deux, mais en changeant de point de vue. Le revers de la médaille c'est que la lecture du deuxième est un peu redondante… il n'y a plus l'effet de surprise !

    En conclusion, une histoire que j'ai préférée à Achille, fils unique. Au moins, cette fois-ci Lili (et donc le lecteur) est fixée car ses questions trouvent une réponse nette…