Conseils de lecture

La voisine

Yewande Omotoso

Zoé

21,00
par (Librairie L'Armitière)
20 février 2019

Dans une banlieue chic du Cap colonisée par une bande de vieilles blanches cancanières et plus ou moins racistes, une unique femme noire est parvenue à accéder sans encombre à la propriété: Hortensia, designer mondialement reconnue, octogénaire au caractère bien trempé, n'occupe pas n'importe quelle maison. Depuis des décennies, elle s'est octroyée le luxe de loger dans la maison n°10, maison conçue et convoitée par sa pire ennemie et voisine, la vieille et acariâtre Marion également octogénaire de son état.
Une fois veuves, malades et ruinées, les deux belligérantes seront bien contraintes de mettre entre parenthèses petites mesquineries et grands tracas.
L'écrivain sud africaine signe une comédie intimiste haute en couleur sur une société dans laquelle l'Apartheid n'est pas qu'un lointain fantôme.
Dans ce roman croustillant, plein d'enthousiasme, Yewande Omotoso fait preuve d'un art de conter incontournable d'une vivacité absolument savoureuse.
Une litterature venue d'ailleurs irrésistible dont on se délecte sans modération.


Kiosque, roman

roman

Grasset

19,00
par (Fontaine Sèvres)
20 février 2019

Un vendeur n'est pas nécessairement un vulgaire boutiquier : un écrivain peut toujours se dissimuler sous l'habit d'un kiosquier. Jean Rouaud, prix Goncourt 1990, fût durant sept années marchand de journaux à Paris. Ce boulot sans qualification n'était pas une punition, un obstacle à son désir d'écrire, mais plutôt une étape, un travail préparatoire en quelque sorte... Au kiosque s'invite le monde et son théâtre. Là, la comédie humaine déploie ses beautés et ses naufrages, sa routine comme ses excès. Jean Rouaud raconte les clients, les habitués, ses collègues et ses anciens patrons avec un talent, une distance pleine de finesse et d'ironie. Son sérieux, sa sagesse, sa sociabilité lui permettent un courageux regard bienveillant sur ses lointaines ouailles. Aujourd'hui, quand s'effacent peu à peu les kiosques, ce récit provoque une profonde nostalgie teintée d'amertume. Plus que jamais, lire les journaux demeure la dernière élégance.


Doggerland
19,50
par (Fontaine Haussmann)
20 février 2019

Énigmatique !

Doggerland est un roman sentimental et géologique ou géologique et sentimental.A l'occasion d'un colloque deux scientifiques se retrouvent après bien des années. 25 ans plus tôt, jeunes universitaires, ils ont eu une liaison.Mais le temps n'efface jamais tout, que ce soit le temps long de la géologie ou celui plus bref des hommes sur terre.En 48h et 240 pages, une terre autrefois hospitalière et qui reliait l'Ecosse et le Danemark se dévoile au lecteur et un amour enfouis depuis 25 ans refait surface. Énigmatique, beau et émouvant !


Une sirène à Paris
18,00
par (Librairie Ravy)
20 février 2019

Gaspard est un grand allergique à l'amour. Depuis que la femme de sa vie l'a quitté, il s'accroche aux fantômes du restaurant de sa défunte grand-mère pour (sur)vivre. Il est loin de se douter, malgré son imaginaire foisonnant, de ce que le destin va mettre sur sa route pour lui redonner goût à l'amour !
Mathias Malzieu nous offre un roman poétique et musical qui touche en plein cœur... A découvrir d'urgence !
Marine


La Californie
17,00
par (Librairie Dialogues)
20 février 2019

Un été adolescent

Les années 80, près de Toulon, dans la chaleur étouffante de journées d'été interminables. D'ailleurs, c'est tout l'été qui est interminable. Marcus a 13 ans, quelques copains d'errance, un frère violent et une mère absente. C'est cela qui va marquer son été : l'absence. Celle qui arrive dès les premières pages, et celles qui se dessinent ensuite peu à peu. Et il résiste Marcus, à toutes ces galères. Il pense aux filles, à Pénélope, et à Noémie-Mélodie. Il continue d'aller au supermarché acheter quelques confiseries, et à balancer ses jambes depuis la passerelle, au-dessus de l'autoroute. Et puis il y a le vélo.
Si vous avez aimé D'acier de Silvia Avalone, vous retrouverez ici une même chronique adolescente pleine de charme et de désespérance.