Conseils de lecture

Maîtres et esclaves
Neuf 22,00
Neuf, précommande 22,00
par (Librairie L'Armitière)
16 août 2018

L'histoire de Kewei, petit garçon né en 1950 dans la campagne chinoise, est assez déroutante car dès sa naissance rien ne le destinait à devenir un peintre attitré au régime de Pékin. Et pourtant, cet enfant de la révolution qui subit famine et la violence dans son village est repéré par un garde rouge grâce à ses dessins.
Kewei est un garçon fougueux qui fuit les coups de sa mère pour dessiner les scènes de son village, le marché, les paysans; Il a un don hérité de son père pour capter les attitudes, les expressions...
Il part donc pour Pékin étudier aux Beaux Arts, découvrir une nouvelle vie; Il n'est pas dupe, il doit courber l'échine, taire ses convictions, renier son passé de paysan et ses parents pour acquérir la fameuse carte du parti.

J'ai beaucoup aimé me replonger dans l'histoire de la Chine, la révolution culturelle, le fameux "Petit livre rouge", la bêtise humaine où les idéologies peuvent basculer d'un moment à l'autre selon l'humeur des politiques.


Les Jours de silence
Neuf 22,00
Neuf, précommande 22,00
par (Librairie L'Armitière)
14 août 2018

Premier roman

"Les jours de silence" de Phillip Lewis est un bouleversant roman sur l'absence, le manque, la désertion.
Old Buckam, petite bourgade dans les montagnes de Caroline du Nord est majoritairement peuplée de modestes fermiers, résignés, comme vaincus d'avance. Au cœur de cette immobilité silencieuse où règne comme un "suspens d'inquiétude", vivent le jeune Henry, sa soeur Threnody, leur mère, une douce contemplative, et leur père, imposante figure érudite, passionné de littérature qui s'isole des heures durant pour tenter d'achever son roman.
Dans ce terrifiant silence né du vide et de la désolation où les livres et la musique règnent en maîtres, la famille s'apprête à vivre la pire des trahison, celle de l'abandon. Avec sensibilité, délicatesse et profondeur, Lewis tente de mettre des mots sur l'indicible, de donner de la substance au vide laissé par l'absence et touche ainsi à l'essence même de ce que peut être la douleur éternelle, un lent poison.
Un premier roman aux qualités humaines indéniables.
A découvrir


ANATOMIE DE L'AMANT DE MA FEMME

Rupert Raphael

Arbre Vengeur

Neuf 14,00
Neuf, précommande 14,00
par (Librairie L'Armitière)
14 août 2018

Histoire de taille

Urbaniste de profession, Raphaêl Rupert écrit un premier roman intelligent, érudit, terriblement drôle et, il faut bien l'avouer, un tantinet cochon.
Architecte, blasé par les accumulations de béton dont il s'est fait complice, le héros décide d'opérer un tournant radical dans son existence: il veut devenir écrivain comme sa femme Lætitia.
Absorbé par de multiples préoccupations d'ordre esthétique et en quête d'un imaginaire plus que cocasse, il découvre, par inadvertance le journal intime de sa tendre, caché sous le lit conjugal. STUPEUR: sa moitié a eu ou entretient encore, il l'ignore, une relation avec un certain Léon. Jusque là rien de très original, sauf que le dit léon est membré comme un étalon, ce qui a eu chez Lætitia un effet absolument foudroyant; un cauchemar dont notre écrivain en herbe se serait bien passé.
Voilà pour les grandes lignes de ce roman truculent et tellement impertinent, écrit avec une plume virevoltante et qui saura réjouir, je l'espère, plus d'un lecteur.
Des mots au service de la coquetterie et de l'insolence, l'heureux mariage de l'érotisme et de la littérature.
Merci aux éditions de l'Arbre Vengeur pour cette découverte.


Ásta, roman traduit de l'islandais par Eric Boury

roman traduit de l'islandais par Eric Boury

Grasset

Neuf 23,00
Neuf, précommande 23,00
par (Librairie L'Armitière)
14 août 2018

Stefansson nous livre avec son dernier roman une émouvante histoire d'amour, poétique et sensuelle, des fragments de mémoire qui font le douloureux récit d'une vie tombée en lambeaux.
D'emblée l'auteur justifie ses choix narratifs qui font toute la grandeur de son écriture: il ne veut pas raconter l'histoire d'Asta et de sa famille de manière linéaire, de la naissance au tombeau, car personne ne vit réellement ainsi; l'individu se façonne autant dans le passé que dans le présent.
Au travers de l'histoire de Sigvaldi, d'Helga et de leur fille, Stefansson analyse avec sensibilité l'émergence du doute qui désagrège l'existence.
Regrets, joies, malentendus, inquiétudes et trahisons, comment l'amour qui est à la fois aveugle et cruel peut il mener autant au bonheur qu'au désespoir?
Avec une tendresse palpable, le romancier islandais écrit un grand roman sur la mélancolie dans lequel le bonheur éternel n'existe pas.


Pleurer des rivières

Héloïse d'Ormesson

Neuf 17,00
Neuf, précommande 17,00
par (Librairie Madison)
14 août 2018

Un premier roman plein d'émotions

Rien de commun entre les deux couples protagonistes de cette histoire. L’un est formé de Julien, brillant avocat parisien et Delphine, auteur et dessinatrice de livres pour enfants à succès. L’autre, ce sont des gens du voyages, des Yeniches : Franck, au volant de son camion, fait dans la ferraille pendant que Meryem, 28 ans, élève leurs sept enfants.

Pourtant, au-delà des clivages sociaux, chacun à sa manière, avec sa propre histoire est face à une détresse profonde.
Premier roman, court et vif, d’un homme d’expérience de la vie et de l’écriture, Alain Jaspard est réalisateur. Il met en scène des personnages attachants, hauts en couleur et avec eux, on rit, on s’émeut, on s’insurge et finalement, on pleure des rivières…
Que d’émotions et quel beau moment de lecture !