Conseils de lecture

Inside

Gallimard

22,50
par (Fontaine Passy)
14 octobre 2013

Circulant à la fois dans l’espace et le temps, de Montréal à New-York en passant par Vancouver, de 1996 à 2006, Inside raconte les destinées croisées de trois personnages, tous liés entre eux : Grace, psychothérapeute à Montréal ; la jeune Anne, une des ses patientes ; et Mitch, l'ex-mari de Grace. En plus de se connaître, Grace, Mitch et Anne ont en commun d'être un peu perdus dans leur vie : Grace va tomber folle amoureuse d'un homme mystérieux qui la fera souffrir ; Anne, jeune adolescente torturée, va fuguer à New York et Mitch va se séparer de sa nouvelle femme pour retrouver son ex de manière assez inattendue, après une aventure professionnelle malheureuse au Groenland. Roman fort, enrichissant et addictif sur les tréfonds de l’âme des êtres humains, le labyrinthe des sentiments, les comportements de chacun…captivante analyse !


Une mesure de trop, roman

roman

Éditions Jacqueline Chambon

22,00
par
14 octobre 2013

L'effet papillon

Marek Olsberg, pianiste internationalement reconnu, ne vit que pour les concerts qu’il donne aux quatre coins du monde. Marek Olsberg n’a pas de vie privée, si ce n’est de temps à autre un amant qu’il abandonne très vite, car au fond il n’aime que son piano. Aujourd’hui, il doit jouer au Philarmonique de Berlin un unique récital en partie payé par un mécène, qui pour la suite de la soirée a organisé une somptueuse réception en son honneur. Comme prévu, les places de concert se sont arrachées même si elles ont été vendues à prix d’or. Tout est donc prêt pour un moment d’exception et tout devrait bien se passer, sauf que rien ne se passe comme prévu. Au beau milieu d’une sonate de Beethoven, Marek Olsberg s’arrête brusquement de jouer, ferme son piano, murmure « C’est tout » à l’intention des spectateurs, et quitte la scène. Rideau. Ce geste tout à la fois simple et incroyable va bouleverser plusieurs vies. Celle de Marek bien sûr, qui pour la première fois de son existence s’autorise un acte de pure liberté, mais aussi celle de plusieurs autres personnes, parfois concernées d’assez loin par ce concert. Un mari volage confondu par sa femme, un serveur qui cède à une pulsion, un secret de famille dévoilé, un jeune homme paumé à qui la chance enfin sourit. Les différentes existences se croisent, tournant autour de ce point de non retour créé de toutes pièces par Marek Olsberg. C’est avec un plaisir intrigué qu’on suit la vie de ces différents personnages, et ces portraits de Berlinois d’aujourd’hui sont particulièrement réussis. On retrouve ici la sensibilité d’Alain Claude Sulzer, qui avait eu le Médicis étranger en 2008 pour son admirable " Un garçon parfait ". Son écriture, petite musique au rythme si subtil, laisse deviner les failles cachées des personnages. Surtout, Sulzer possède cette capacité à faire sortir le roman homosexuel du ghetto. Après le récit de famille d’ "Une autre époque " (2011), le voilà dans un roman choral où, comme toujours, l’homosexualité est au cœur du livre sans en être le sujet principal.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


Une illusion passagère, roman
15,90
par
13 octobre 2013

L'espace d'une nuit

La cinquantaine déclinante, Martin se sent vieilli, usé, fané. Sa carrière de haut-fonctionnaire au sein du gouvernement irlandais bat de l'aile et sa vie familiale n'est pas des plus reluisantes, entre une épouse mutique et indifférente qu'il n'a pas touchée depuis des années, et trois filles devenues femmes se rêvant en héroïnes de " Virgin Suicides ", et dont il ne comprend pas la passivité. En visite officielle en Chine, seul dans sa luxueuse chambre d'hôtel, Martin établit cet amer constat, alors que le ministre et ses conseillers ont préféré se rendre sans lui à Tianjin et Shangri-La. Relégué au second plan,  une nouvelle fois. Il n'est après tout qu'un " fonctionnaire relativement insignifiant " et s'étonne de l'empressement du personnel de l'hôtel autour de lui. Pour rompre avec les idées noires qui l'assaillent et avec sa solitude, il commande à la réception un massage, ne sachant pas vraiment à quoi s'attendre. Mais la douceur et la discrétion de la jeune femme qui pénètre dans sa chambre le rassurent immédiatement,  l'habileté de ses mains le plonge dans un état second, lui qui n'a pas été touché depuis si longtemps. La complicité qui s'installe entre eux malgré la barrière de la langue se change bientôt en désir sensuel, dont le charme reste intact pour Martin jusqu'à ce que la jeune femme, de condition modeste, monnaie ses faveurs.

Toute la tension de ce court roman réside, nous l'aurons deviné, dans le fait de savoir si Martin cèdera ou non à l'appel de la chair – résolution finalement éludée avec plus ou moins de bonheur, mais cela reste secondaire. Car ce qui nous touche dans ce récit, c'est avant tout la détresse de cet homme semblable à des millions d'autres, qui n'a pas vraiment l'étoffe d'un héros, mais dont on ne ne peut blâmer la médiocrité. En l'espace d'une nuit, mêlant l'expérience de ce massage au bilan de toute une vie, Dermot Bolger fait naître une certaine empathie entre son lecteur et son personnage. Si certains auront du mal à s'intéresser à l'histoire et aux doutes de Martin, il est probable que, pour d'autres, ce roman engendrera un même questionnement.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


Cœurs brisés, têtes coupées
16,90
par (Librairie Grangier)
12 octobre 2013

Tête coupée chez Mickey

Ezra a 17 ans, il est beau, célèbre, sportif et intelligent.
Il est convaincu que chaque individu doit vivre un drame dans sa vie pour pouvoir se reconstruire et vivre vraiment : c'est là qu'il va avoir un grave accident de voiture.
Il ne pourra plus jamais faire de sport, il le sait, sa vie après l'accident a complétement changé, ses relations et son quotidien aussi.

Ce roman ado est poignant, fort, drôle et triste à la fois.
On ne lâche pas le texte une seule seconde, on adore Ezra et son humour et surtout: on se dit que la vie est belle et qu'il faut en profiter un maximum.
Pour tous les lecteurs de John Green et de " Nos étoiles contraires"
A dévorer sans hésitation!!!!!


Puzzle

Fleuve Editions

20,90
par (Librairie Grangier)
12 octobre 2013

Ceci n'est pas qu'un jeu...

Ilan et Chloé sont deux jeunes spécialistes des chasses aux trésors via internet. Ils ont toujours tenté de participer à Paranoïa: jeu mystérieux dont on ne connaît pas les règles, dont on ne connaît pas l’entrée, et dont on ne sait même pas s’il existe.
Cependant, Chloé réussit à trouver l'entrée du jeu et embarque Ilan dans cette aventure, ils se retrouvent dans un ancien hôpital psychiatrique au beau milieu d'une forêt, ils ne sont pas seuls puisqu'il y a au total 8 participants qui devront affronter leurs peurs les plus profondes.

1ere règle: "Quoiqu’il arrive, rien de ce que vous allez vivre n’est la réalité.Il s’agit d’un jeu"
2ème règle: "L’un d’entre vous va mourir"
Et si Paranoïa n'était pas un jeu?!

Un thriller haletant, un "décor" angoissant et psychologiquement perturbant et une histoire à faire froid dans le dos...
Bienvenue à PARANOÏA!!!