Conseils de lecture

Les amoureux de Sylvia
8,80
par (Fontaine Villiers)
6 juillet 2013

1796. Monkshaven (Whitby) est un port du nord-est de l'Angleterre qui vit de la chasse à la baleine. Chaque année les hommes partent plusieurs mois en mer et leur retour est une fête. Mais le Royaume Uni est en guerre contre la France et la Marine Royale embrigade des hommes de force. Les marins expérimentés de Monkshaven sont particulièrement prisés.
La jolie Sylvia est aimée de Philip, travailleur et sérieux, un parti bien vu de ses parents, qui l'ennuie. Un autre homme croisera son chemin. Mais en temps de guerre tout est instable...
C'est le seul roman historique de Gaskell et un de ses plus beaux. Il y a toute sa finesse sociale et psychologique alliée à l'évocation d'un pays bouleversé par la guerre jusque dans le coeur des hommes et des femmes.
Un très beau livre.


1, Green blood, Tome 1
Neuf 7,65
Occasion 4,50
par (Librairie La Rose des Vents)
5 juillet 2013

Green Blood T1

Ce premier tome d'une série de cinq volumes, plonge le lecteur dans un western emprunt de violence, le rendant témoin des vols, de la prostitution et des meurtres qui sévissent à Five point.

La fin de la guerre civile marque le début de l'ère industrielle aux Etats Unis. Les gangs se confrontent pour régner et imposer leurs lois à Five Point, où la concentration d'immigrés accroit chaque jour davantage. C'est dans cette misère environnante que vivent le jeune Luke et son frère aîné Brad Burns, membre majeur du gang le plus redoutable du ghetto, les Graves Diggers.Ce qu'il ne peut reconnaitre devant son frère, qu'il tente de protéger.

Un excellant manga, haletant !

Coup de coeur d'Aurélia et Jessica


La garçon incassable

Éditions de L'Olivier

Neuf 16,00
Occasion 3,80
par (Librairie L'Armitière)
5 juillet 2013

Burlesque... ou presque !

Je n'avais aucune raison particulière de m'intéresser à Buster Keaton mais depuis que j'ai lu ce livre, j'ai très envie de me plonger dans sa filmographie !
D'une écriture très simple mais avec avec de vrais moments de grâce, c'est un roman sur l'enfance maltraitée et le handicap. Sur le mode d'une enquête journalistique, il raconte la face cachée de cette vedette comique du cinéma muet et de son enfance douloureuse. Trimballé, brutalisé, maltraité dans un show-burlesque dirigé par son père, l'enfant de la balle a su tirer une force de ses faiblesses. À cause de son enquête, la narratrice se souvient d'un enfant handicapé qu'elle a connu autrefois. D'un chapitre à l'autre, les deux histoires s'alternent et se répondent. C'est très sensible, très émouvant, très drôle aussi parfois. Bref, du grand art !


1, La Passe-miroir (Tome 1-Les Fiancés de l'hiver)
18,00
par (Fontaine Passy)
5 juillet 2013

Dans un univers éclaté, existe Anima, sorte de petite société extrêmement codifiée. C'est ici que vit Ophélie, jeune fille frêle et solitaire, recluse volontaire d'une société qu'elle semble fuir. Elle possède pourtant le pouvoir hors du commun de voyager au travers des miroirs de même que celui de lire le passé des objets d'un simple frôlement de ses doigts à leurs surfaces.

Ophélie, âme simple, aimerait pouvoir se contenter de cette petite vie paisible et sans histoire. Mais son destin en a décidé tout autrement et les évènements s'enchainent.
Elle se voit malgré elle fiancée à Thorn, sombre et mystérieux jeune homme, fils d'une grande famille venant du Pôle, terre froide et lointaine peu attrayante ; contrainte aussi de quitter sa famille pour toujours.
Au sein de cette cour fantasque où elle devra se faire une place, Ophélie se retrouvera au cœur de nombreuses intrigues dont elle devra déjouer les pièges.
Un grand roman servit par une écriture fine et ciselée à l'imagination à couper le souffle. Un livre qui mérite bien son prix de grand gagnant du concours du premier roman jeunesse de chez Gallimard. Lecture obligatoire de l'été !


Les Débutantes, roman

roman

Le Livre de Poche

Neuf 8,30
Occasion 3,00
par
5 juillet 2013

Pas mal pour une débutante !

D'abord Célia. Puis Bree. Puis April. Et enfin Sally. Chacune à leur tour, les quatre héroïnes racontent avec passion, leur indéfectible affection. Elles se sont connues à l'université de Smith, dans le Massachusetts. Là bas, loin de leurs familles et des pressions de la société, elles ont tout partagé, tout traversé, tout appris, tout vécu. Toujours ensemble. Inséparables. Célia, la plus raisonnable, se rêvait écrivain célèbre. Bree, la plus belle et déjà la bague au doigt, se languissait de son fiancé. Sally, richissime et tirée à quatre épingles, venait de perdre sa mère et se voyait biologiste. Et April, orpheline de père et féministe engagée, travaillait pour payer ses études. A l'abri dans leurs chambres d'internat, elles se sont bâtis une vie faite d'insouciance et de rires. Tour à tour, elles ont découvert l'amour, le sexe, les baisers entre filles, les soirées arrosées. L'amitié, à-la-vie-à-la-mort.

On les retrouve, quatre ans plus tard, lors du mariage de l'une d'entre elles. Si la fin de l'école les a éloignées, elles n'en restent pas moins éperdument attachées. Comme des sœurs, elles veillent encore les unes sur les autres. Mais sorties du cocon de Smith, la vraie vie les heurte. La réalité les rattrape et leur saute au visage. Peu à peu, le temps éloigne les « Smithies », comme elles aiment à s'appeler, mais un événement dramatique les soudera de nouveau. Une telle amitié survit-elle au contact de la vie extérieure ? Comment devenir une femme, une mère, comment passer de la vie d'étudiante à celle d'une adulte de 25 ans, sage et raisonnable, comment grandir, tout simplement ? Ces questions nous touchent, parce qu’elles sont aussi les nôtres.

Pendant plus de 500 pages, J. Courtney Sullivan dresse quatre portraits de femmes, si dissonants, et pourtant si proches. A travers les récits de ces héroïnes attachantes, on découvre l’univers bien particulier de l'une des universités pour femmes les plus célèbres (elle fait partie des « Sept soeurs »). Où les rites universitaires sont délurés -et souvent dénudés- et où la liberté, la tolérance et le rejet de l'homme sont proclamés haut et fort. C'est d'ailleurs sur les bancs de Smith, que l'écrivaine Sylvia Plath s'était assise. Et qui d'autre qu'une ancienne élève de Smith pouvait raconter, avec tant de sincérité, ce que sont ces années d'études à l'américaine ? C'est aussi à travers le prisme de l'une des filles, April, féministe frénétique, que l'auteur nous pousse à réfléchir sur le rôle et la condition de la femme, et sur le mariage, la maternité, la famille.

L'auteur nous livre un (premier) beau roman d'apprentissage, à la fois amusant et touchant, un peu fleur bleue, parfois triste, jamais cliché. Un récit de filles pour les filles, qu'on lit presque en apnée, et qui se résume en deux mots : furieusement addictif.

PS: et si vous avez aimé ce roman, vous pouvez lire le nouveau livre de J. Courtney Sullivan, " Maine ", paru aux Editions rue fromentin.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u