Conseils de lecture

Les séparées

Davrichewy, Kéthévane

10-18

6,60
par (Fontaine Victor Hugo)
2 octobre 2013

Cécile et Alice sont amies depuis leur plus tendre enfance. Elles ont développé une relation hors du commun qui a résisté à toutes les épreuves. Mais aujourd'hui, Cécile est dans le coma et Alice n'est pas à ses côtés. Depuis quelques temps, elles ne s'adressent plus la parole. Que s'est-il passé ? A la frontière de la mort, Cécile se remémore les moments passés avec Alice et lève le voile sur les raisons de ce désamour. Kéthévane Davrichewy aborde pages après pages les fêlures, les discordes et les secrets qui nourrissent toute relation amicale. Indubitablement, elle heurte notre sensibilité et parle à notre cœur en y laissant une trace indélébile.


Quatre soeurs
Neuf 19,80
Occasion 49,50
par (Fontaine Victor Hugo)
2 octobre 2013

Quatre sœurs c'est une pincée de joie, un zeste d'émotion, trois cuillères à soupe de rebondissements, une belle poignée d'humour et beaucoup d'amour, le tout à déguster sans modération. Mais au-delà de tout cela, c'est l'histoire d'une fratrie composée de cinq générations de filles de 9 à 23 ans que l'on suit dans leur vie quotidienne, leurs relations houleuses, leurs chagrins d'amour et leurs fous rires. On devient le sixième membre de la famille, on participe aux enquêtes souterraines d'Enid, 9 ans, on se love à côté d'Hortense, 11 ans, pour lire un bon roman, on assiste aux cours secrets de boxe Thaï de Geneviève, 16 ans et on badine avec Bettina, 14 ans, pour faire craquer le beau Juan. Bref, on partage leur quotidien et ça nous fait du bien.


«Notre cher Marcel est mort ce soir»
14,50
par (Fontaine Victor Hugo)
2 octobre 2013

A tous les amateurs de Marcel Proust

Henri Raczymow nous raconte ici les derniers jours de l'auteur. Alité, malade et exécrable, vivre avec ce dernier n'est pas de tout repos et pourtant, sa tendre et fidèle bonne, Celeste Albaret est là, pleine d'attention et de soutient. Tourmenté par le besoin incessant d'enrichir son texte et par l'approche de la mort « cette grande femme noire », Marcel Proust lutte non pour la vie mais pour son œuvre, pour qu'à jamais, elle lui subsiste. Pour qu'à jamais, le mot « FIN » ne signifie rien. L'acharnement de Proust aura payé puisque aujourd'hui encore son nom et son œuvre évoquent incontestablement quelque chose à quelqu'un. Et c'est pour notre plus grand bonheur !


1, La Passe-miroir (Tome 1-Les Fiancés de l'hiver)
18,00
par (Fontaine Victor Hugo)
2 octobre 2013

Nous sommes sur Anima. On suit l'histoire d'Ophélie qui par ses mains peut lire les objets. Un peu chétive et maladroite, elle n'est pas à l'aise en société. Et contre toute attente elle se retrouve malgré elle engagée dans une alliance improbable. Mais alors pourquoi elle ? Son futur époux Thorn qui est aussi colosse qu'elle est chétive est le surintendant du seigneur Farouk et n'est pas très apprécié de sa famille. Ophélie se retrouve alors propulsée dans un univers pour lequel elle n'est pas faite, où les valeurs ne s'accordent pas aux siennes. Christelle Dabos propose ici un personnage touchant, proche de son lecteur, une sorte d'anti-héroïne qui fait du bien. Un roman haletant, au charme poétique, qui plaira aux petits comme aux grands.


Miséricorde

Le Livre de Poche

Neuf 8,20
Neuf à prix réduit 8,20
Occasion 4,00
par (Fontaine Victor Hugo)
2 octobre 2013

« L'avenir politique du Danemark » croupit dans une cage où elle subie d'atroces souffrances. Mais ça, la police ne le sait pas et la croit morte depuis des années. Heureusement, notre incroyable équipe de bras cassés décide de réouvrir le dossier. Un sans faute pour ce thriller aux nombreuses récompenses qui capte avec brio l'attention du lecteur et le rend complètement dépendant de cette histoire implacable.