Conseils de lecture

Le Grand Soir, roman
19,30
par (Librairie Dialogues)
23 août 2006

Un roman historique sulfureux.


Louis et la Jeune Fille, roman
Neuf 17,80
Occasion 3,49
par (Librairie Dialogues)
23 août 2006

Louis et la jeune fille est un roman épistolaire qui contient deux correspondances.
- D'abord celle de Louis, jeune homme envoyé au front durant la guerre 1914-1918. Ces lettres sont autant de masques qui varient en fonction des différents destinataires. Au fil de cette correspondance (nous n'avons que les lettres de Louis), nous découvrons un jeune homme fragile soucieux de préserver les siens, ainsi que l'horreur d'une grande boucherie.
- Ensuite celle de Lorette, jeune femme qui poursuit ses études de sténo-dactylo à Paris. Lorette apprend qu'elle est atteinte de tuberculose. A travers ses lettres se dessine un portrait en filigrane d'une jeune femme touchante, passionnée par les mots, par leur résonance, par l'écriture.
Tout au long de ce roman, le lecteur ne cesse de s'interroger sur la filiation des personnages et le lien entre ces deux correspondances que cinquante ans séparent.


C'était mon frère. Théo et Vincent van Gogh, récit

récit

Judith Perrignon

L'Iconoclaste

Neuf 15,00
Occasion 6,50
par (Librairie Dialogues)
20 juillet 2006

Un récit poignant et touchant surla relation très forte qui unissait Théo et Vincent Van Gogh.


Les amnésiques n'ont rien vécu d'inoubliable ou Mille réponses à la question, à quoi tu penses?
par (Librairie Dialogues)
20 juillet 2006

Un recueil d'anecdotes, d'aphorismes désopilants à souhait. A mettre entre toutes les mains (surtout celles de ceux qui veulent rire).
Si vous avez aimé, lisez aussi du même auteur "Joconde jusqu'à 100".


Voix endormies
8,80
par (Librairie Dialogues)
7 juillet 2006

C'est un roman sur la guerre d'Espagne vécue par des femmes détenues en prison. La force de ce roman est sa valeur de témoignage car toutes ces femmes ont bien existé. Les faits sont réels même s'il y a des éléments romancés. Les cinq femmes que l'on découvre sont admirables ; elles ont un courage à toute épreuve. Leur solidarité est exemplaire et elles se battent coûte que coûte pour ce mot si cher : « Libertad ». Elles poursuivent leur combat dans l'enceinte de cette prison et- pour celles qui en sortiront - même une fois dehors, elles ne cessent de lutter tout en sachant les risques encourus. Mais pour elles « il vaut mieux mourir debout plutôt que vivre à genoux ».
Ce qui est très agréable de la part de l'auteur, c'est qu'elle nous indique à la fin du roman, ce que sont de venues ces femmes ce qui permet de prolonger le bout de chemin parcourus en leur compagnie