Conseils de lecture

Un notaire peu ordinaire
12,00
par (Fontaine Kléber)
4 janvier 2013

Dans ce court texte tout en tension et allant crescendo, une mère de famille castratrice veut protéger ses enfants et surtout Clémence, jeune adolescente, depuis que Freddy est sorti de prison. Quelques années auparavant, il fut condamné pour viol sur mineur et il ose revenir frapper à la porte ! Mais Clémence n'a que faire des conseils de sa mère envahissante et préfère flirter avec Paul, le fils du notaire. Pourtant certains soirs, quand elle rentre chez elle, ce n'est pas de la voiture de Paul dont elle sort, mais celle de son père; maître Montussaint...de quoi exacerber un peu plus la paranoïa de sa mère....
Avec une écriture au couteau où chaque mot est à sa place, une sensation d'angoisse monte en nous comme dans un bon Chabrol.


Prises de choux
40,00
par (Librairie Athenaeum de la vigne et du vin)
2 janvier 2013

"Bête" comme chou !

Envie de photos aux commentaires absurdes et décalés, allez-y !
Le "monde paysan" détourné et bourré de "dialogues" déphasés pour un bon moment de divertissement.


Le bruit du tonnerre, roman
23,80
par (Fontaine Passy)
1 janvier 2013

Nous sommes en Corée du Sud après l'occupation japonaise. Killyo,veuve, cherche son enfant né suite à un viol pendant cette occupation japonaise.Elle a une ténacité à le retrouver semblable
à une Mère Courage.Elle affronte toutes les humiliations plus ou moins perverses,violentes. Mais son courage la récompensera.
Roman bouleversant sur ces guerres qui detruisent des êtres mais montre combien
il faut lutter contre ces atrocités afin
de retrouver un semblant d'espoir.


Le peintre d'éventail, roman
17,00
par (Librairie La Buissonnière)
29 décembre 2012

Sublime !

Rompant avec sa vie, les failles et les fantômes qui l'accompagnent, Matabei quitte son métier, ses proches, sa ville de Kobé pour se retirer à Atôra, au Nord du Japon.
Entre mer et montagne, il trouve refuge dans l'auberge tenue par Dame Hison. Au milieu de la nature, porté par le rythme des saisons et de ses promenades dans un jardin extraordinaire, il y fait la connaissance d'Osaki, prodigieux maître jardinier et peintre d'éventail qui transformera sa vie.

Comme le souffle du vent soulève les feuilles des arbres et nous donne à entendre leur bruissement, à voir leur éclat, à distinguer leurs nuances, l'écriture d'Hubert Haddad soulève les mots et la langue, en fait jaillir de page en page la beauté, les vibrations, le relief. Le plaisir de lecture est intense et immense. On se rêve à lire "Le peintre d'éventail" au pied d'un arbre, sous l'ombre d'un feuillage ou lové entre deux branches.

Roman de la sagesse, de l'apaisement, de l'humilité face à la Nature où peindre, jardiner, écrire ou lire, relèvent d’un même geste, "Le peintre d'éventail" emporte le lecteur qui, dans le sillage d'Osaki et de Matabei, en ressort transformé.


Lumières de Pointe-Noire
Neuf 19,50
Occasion 7,50
par (Fontaine Passy)
28 décembre 2012

Dans la lignée de son précédent récit autobiographique "Demain j'aurai vingt ans", Alain Mabanckou raconte son retour au Congo après vingt ans d'absence. Ce voyage est pour lui l'occasion de revoir les membres de sa famille, retrouvailles parfois tendres et nostalgiques mais difficiles aussi, au vu des changments et des désillusions que le temps a opéré sur certains d'entre-eux. Sa ville natale elle-même a bien changé et la visite des lieux de son enfance lui évoque un passé en demi-teinte aussi dur qu'heureux, auprès de sa mère, de son père adoptif et de sa famille.
A travers sa propre expérience, Alain Mabanckou décrit un Congo fascinant, oscillant entre croyances anciennes et pragmatisme extrème, générosité et apreté. Parfois mélancolique mais toujours teinté d'humour, ce texte tout en nuances est l'une des plus grandes réussites de l'auteur.