Conseils de lecture

Arrive un vagabond
Neuf 21,50
Occasion 3,80
par (Librairie Dialogues)
11 août 2012

A Brownsburg, quelque part en Virginie juste après-guerre, la vie est simple et les relations entre les membres de la communauté bien huilées. On trouve de quoi se nourrir à l’épicerie générale et les réponses à ses questions dans sa paroisse. Les règles sont parfaitement établies et respectées : Noirs d’un côté et Blancs de l’autre, et tout restera idyllique. Oh il y a bien quelques petites rivalités, quelques jalousies, quelques on-dit, mais c’est là juste ce qu’il faut pour saler un peu une existence sans guère de rebondissements…

« Arrive un vagabond » avec ses couteaux de boucher et ses liasses de billets et naturellement la face du monde de Brownsburg s’en voit retournée ! Que faire d’un étranger qui dort à la belle étoile ? Pire : que faire quand cet étranger demande à travailler comme boucher ? Certes il n’est pas barbier, mais il semble toutefois y avoir matière à s’inquiéter… Il manie si bien ses couteaux.
L’étranger s’appelle Charlie Beale, Beebo. Et très rapidement, ses yeux vont croiser ceux de Sylvan Glass…
Robert Goolrick nous l’avait montré avec « Féroces » : il excelle à détailler les mœurs des petites communautés américaines, à en saisir les travers, à y puiser des personnages complexes, finalement si humains. C’est sur ce même terrain fertile que l’écrivain se meut dans « Arrive un vagabond », roman dans lequel il dépeint avec virtuosité les élans passionnels de deux êtres qui auraient pu, ailleurs et dans d’autres circonstances, s’appeler Jean Harlow et Clark Gable.


Chaux vive, roman

roman

La Table Ronde

17,00
par (Librairie Dialogues)
11 août 2012

Bordeaux, 1992. Pascal vit du mauvais côté de la Garonne, dans un logement miteux du quartier de La Bastide, le seul que ses moyens d’étudiant fauché lui ont permis de trouver. Sa vie est réglé comme du papier à musique : « 7 heures, laudes ; 9 heures-midi : cours ou bibliothèque, puis collation. 13h30-17h30 : cours ou bibliothèque. 18h30 : messe. »
Entre Aubin, l’étudiant bourgeois, mondain et volubile, celui que Pascal n’aurait jamais dû rencontrer, celui par lequel sa vie, à l’instar de son emploi du temps, va se voir bouleversée.
Xavier Patier dissèque pour nous tous les ressorts d’une relation dévorante, de l’aliénation. Et cela fonctionne à merveille : Aubin nous hante bien longtemps encore une fois le livre refermé.


Calinours va à l'école
12,20
par (Librairie Ravy)
10 août 2012

Sur le chemin du premier jour d'école, Calinours rencontre le sanglier, le renard et la grenouille qui lui proposent des activités.
Arrivera-t-il à l'heure à l'école?
Un classique pour faire rêver.


Le Train des souris
11,20
par (Librairie Ravy)
10 août 2012

C'est la rentrée, les petites souris en âge d'aller à l'école sont bien récalcitrantes.
Comment les inciter à s'y rendre de manière ludique?
Les premiers pas vers l'école traités avec humour et tendresse.


Lapinette fait son cartable

Byrne, Mike

Editions Milan

par (Librairie Ravy)
10 août 2012

Soulève les rabats et prépare avec lapinette son premier cartable pour aller à l'école des petits lapins.