Conseils de lecture

Les pieds dans l'eau, roman
Neuf 17,75
Occasion 9,00
par (Fontaine Kléber)
17 septembre 2012

Les pieds dans l'eau

Benoît Duteurtre, arrière-petit fils de René Coty nous fait ici un récit autobiographique mais sans narcissisme. L’auteur nous dresse un portrait de sa famille sur presque une cinquantaine d'années. A travers ce portrait, il fait celui de la bourgeoisie havraise affectée par les mouvements sociaux de mai 68 et l'arrivée du tourisme de masse, celle des parisiens en particuliers. Le centre de ce petit théâtre familial : Etretat et sa plage. A la manière d'un tableau d'Eugène Boudin, Duteurtre nous dépeint ce paysage incroyable ainsi que des scènes immuables telles que les bains d'eau froide et le lancé des galets à la mer. Ecrit avec beaucoup d'humour et une pointe de nostalgie. Un roman frais, très plaisant à lire !


Retour à Killybegs
Neuf 20,30
Occasion 8,00
par (Fontaine Kléber)
17 septembre 2012

Retour à Killybegs

Après "Mon traitre" paru chez Grasset en 2008 et repris au Livre de poche en 2009, nous voilà replongés dans la guerre d'Irlande à travers cette fiction biographique. Chalandon revient sur la vie Tyrone Meehan, Irlandais, républicain, membre de l'IRA et agent double pour la Scotland Yard. On y suit son parcours de ses années de formation à son entrée en 1941 dans l'IRA où il deviendra un membre très actif jusqu'au jour... Lors d'un combat, il tue par erreur son ami. Blessé, il devient un héros malgré lui, mais les britanniques savent qu'il a tué son ami. Tiraillé, il deviendra un agent double. On revient également sur les derniers jours de sa vie reclu dans une petite cabane en Irlande où il sera finalement assassiné en 2006 à l'âge de 80 ans. Un grand livre sur les thèmes de l'amitié, l'engagement politique et la trahison mais aussi, sur cette période sombre de l'Irlande.


Les Grandes Espérances du jeune Bedlam
3,80
par (Fontaine Kléber)
17 septembre 2012

Les grandes espérances du jeune Bedlam

Après la famille Lament, c’est dans une nouvelle aventure familiale et dans un hommage à Dickens que nous revient G. Hagen. Nous sont racontées les aventures du jeune Bedlam, garçon débrouillard, attachant, abandonné par son père et comédien raté. Après avoir vécu une existence miséreuse dans le Londres des années 1870, c’est à Edimbourg puis en Afrique du Sud durant la première guerre mondiale que l’on retrouvera notre héros. Tragi-comédie familiale très rythmée animée par des personnages hauts en couleurs : un vrai plaisir de lecture.


CARREFOUR DES NOSTALGIES, roman
Neuf 17,00
Occasion 12,00
par (Fontaine Kléber)
17 septembre 2012

Carrefour des nostalgies

Petit passage à vide pour François Heurtevent, qui, à quelques voix près, vient de perdre les élections municipales. C’est en vidant son bureau de la mairie qu’il tombe sur une vieille photo de classe et qu’il décide de partir à la recherche de ses anciens camarades. Ce qu’il ne sait pas, c’est que cette photo bouleversera sa vie en le ramenant trente ans en arrière, à ses débuts en politique mais aussi à des secrets enfouis depuis bien longtemps. Très habilement mené, ce roman se lit comme une véritable enquête réservant la divine surprise d’une fin inattendue…


La douleur
6,80
par (Fontaine Kléber)
17 septembre 2012

La douleur

La douleur est un récit autobiographique écrit en avril 1945, un journal n’étant pas initialement destiné à la publication. A cette époque Duras vit dans la peur, la souffrance, l’insupportable attente du retout de son mari, Robert Antelme, déporté dans un camp allemand. Alors que Paris fête la Libération, elle erre seule dans la capitale, passe ses journées à la gare d’Orsay par où débarquent les prisonniers libérés. Les contingents défilent sans que Robert n’apparaisse. Cependant il reviendra… ombre de lui-même, véritable « déchet » comme elle l’écrit. Commence alors un nouveau combat : sauver le peu de vie qui subsiste en Robert. « La douleur » est un récit bouleversant de violence et de justesse.