www.leslibraires.fr

Conseils de lecture

1, LE DERNIER ROYAUME ACTE 1 LES CENDRES D'AURANOS
15,95
par (Librairie Ravy)
20 novembre 2013

« Voici l’histoire de Mytica, un pays divisé en 3 royaumes, Paelsia le plus petit des royaumes et le plus pauvre, Lumeros le royaume du Nord, froid et dirigé par un tyran, et Auranos le royaume où il fait bon d’y vivre car l’argent et la nourriture ne manquent pas.
Ces royaumes sont en paix depuis des années mais cela ne va pas durer : un meurtre ainsi qu’une étrange prophétie vont être au centre des conflits…
En voilà une belle surprise ! Ce premier tome pose les bases d’une excellente série de Fantasy. Vivement la suite !
Lola.


DES AMIES POUR LA VIE
12,90
par
20 novembre 2013

Entre l'amour et l'amitié

On a lu plus d'un récit sur l'amitié à l'adolescence. Tous ne se valent pas, beaucoup ayant la fâcheuse tendance à basculer dans la naïveté, voire la niaiserie. Les romans de Claire Mazard donnent le change et se démarquent, à contre-pied des préjugés. Difficile de dire ce qui bouleverse, de mettre des mots sur le manque, de laisser libre cours à la souffrance.** **Avec « Des amies pour la vie », récit autobiographique, Claire Mazard aborde l'amitié sans banalité.

Il y a deux récits dans ce volume*, deux témoignages d'une même héroïne : Claire, 16 ans. La jeune fille rêve de devenir écrivain et son journal intime devient bientôt son seul exutoire. En classe de seconde, puis de première, animée d'une sourde colère contre ses parents, elle noircit quotidiennement les pages de son cahier. Elle se lie d'abord avec Isabelle, aussi boute-en- train qu'elle est timide, partageant avec elle sa passion dévorante pour la littérature. Les livres, le goût des voyages, la gourmandise les rapprochent. La folie d'Isabelle la gagne peu à peu. On la découvre moins hésitante, plus impatiente même, dans le deuxième récit, comme si elle avait un peu grandi. En vacances à Perpignan, chez ses grands-parents surnommés tendrement « Mouna » et « Poupa », elle s'échappe avec Hélène pour de longues promenades dans les vignes et des baignades nocturnes.

Claire Mazard avait déjà écrit sur l'inceste* ou la maltraitance. Ici, elle aborde le thème de la séparation en toute quiétude. Et puis, c'est aussi un peu son histoire, ses personnages faisant partie intégrante de sa vie. Elle ne ménage pas le jeune lecteur : le premier récit laisse planer le doute, et l'on se demande constamment l'origine de la séparation de Claire et d'Isabelle. Dans le deuxième, l'auteure met le doigt sur un thème sensible, d'autant plus délicat que l'histoire commence en 1975. En retrouvant son journal et les lettres brûlantes de son amie d'enfance, Claire prend conscience de sa lâcheté, de son aveuglement, mais surtout de son affection pour celle qu'elle n'a pas vu depuis vingt-huit ans. Jamais dérangeante, l'amitié entre Claire et Hélène, que l'on pourrait tout aussi bien appeler amour, rappelle la passion des premiers émois. Plus qu'un enfantillage ou qu'un vulgaire caprice, elle révèle surtout un excessif attachement, bien courant à cet âge. Sur le ton de la confidence, Claire Mazard décrit avec une très grande liberté, l'attirance physique et psychologique d'une jeune fille pour une autre, et nous fait réaliser qu'une rupture amicale peut être aussi violente qu'un chagrin d'amour. En peu de mots, elle s'applique à fuir le puéril et la maladresse. On ne peut que saluer cet effort.

***1 ****Des amies pour la vie**, Le Seuil Jeunesse, est la réédition de deux titres publiés en 2004 aux éditions De La Martinière dans la collection " Confessions " : « _On s’était dit pour la vie »_ et « _Avec toi, Claire, j’aurais aimé la vie »._

***2** Avec « Lola » par exemple (collection Castor Poche (Flammarion), publié en janvier 2000

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


Et tu danses, Lou
Neuf 18,00
Occasion 3,97
par
19 novembre 2013

Cet enfant-là

Le livre débute par une scène joyeuse, le jour du mariage de Pom Bessot et Philippe Lefait. Ils dansent avec Lou, tous les trois enlacés sur " Le P'tit Bal perdu " de Bourvil. Ces premières pages donnent le ton. Notre vie est ce qu'on en fait; on peut décider de baisser les bras, de maudire la fatalité, d'en vouloir à la terre entière. On peut aussi transformer un drame en belle histoire, pour autant que l'amour ne se soit pas envolé avec les batailles, que la volonté n'ait pas été émoussée par trop d'entraves. L'histoire que nous racontent Pom et Philippe aurait dû nous faire pleurer, elle donne de l'énergie. Elle aurait dû provoquer notre pitié, et c'est l'envie qu'elle suscite. On pense que Lou a eu de la chance de naître chez ces parents-là, mais que eux aussi ont eu de la chance d'avoir cet enfant-là.

Il y a dix-sept ans, juste après l'accouchement de Pom, une réflexion de la pédiatre de garde (peu délicate), " votre petite fille a une drôle de tête " la conforte dans son impression, son angoisse que ce bébé minuscule souffre de quelque chose. Le nourrisson n'arrive pas à s'alimenter, pleure beaucoup... Un hasard génétique, imprévisible, imperceptible durant la grossesse, s'est mis sur le chemin de Lou et de ses parents. Les années qui suivent vont être difficiles, houleuses. Dans le milieu hospitalier comme à l'école, on croise le pire comme le meilleur. Mais Lou avance, Lou progresse, Lou devient de plus en plus autonome. Elle adore aller déjeuner, seule, au café du coin par exemple. Elle est sociable, elle aime la musique et s'amuser, comme tous les adolescents. Pendant ces années, sa mère a tenu son journal. Plus tard, son père est intervenu dans ces pages, avec le recul des années et son propre regard. Un récit qui dépasse le simple témoignage par la qualité de son écriture et qui transforme une aventure personnelle en leçon de vie.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


Senso, carnet secret de la comtesse Livia

carnet secret de la comtesse Livia

Actes Sud

12,00
par (Fontaine Villiers)
19 novembre 2013

Le livre qui a inspiré le film de Visconti mérite d'être apprécié en soi.
Il y est question de passion et de vengeance, à l'époque où le nord de l'Italie est gouverné par l'Autriche.
Dense, puissant, ce roman a l'éclat d'un diamant noir.


A comme aujourd'hui

Les Grandes Personnes

17,00
par (Fontaine Passy)
19 novembre 2013

A se réveille tous les matins dans le corps d'une autre personne. Il conserve sa vision des choses, ses goûts, ses pensées mais dans le corps d'un ou d'une autre. Chaque jour une nouvelle vie, chaque jour des nouvelles histoires personnelles, chaque jour une nouvelle enveloppe corporelle qu'il faut apprivoiser. Son statut d'hôte lui interdisant en plus tout attachement aux personnes qu'il côtoie. Personnage solitaire mais bienfaisant A navigue de vies en vies jusqu'à sa rencontre avec Rhiannon. Irrévocablement attiré, il tombe vite sous le charme de cette jeune fille découvrant les affres du sentiment amoureux. A partir de cet instant, A n'aura de cesse de braver les interdits pour la retrouver, disparue obligatoire de ce monde sans identité.
Un roman d'une justesse incroyable, émouvant, passionnant, rempli d'émotions servi par une écriture subtile. Un grand roman sur l'amour et sur l'identité d'un être.
A lire et à offrir absolument !!!