www.leslibraires.fr

Conseils de lecture

Neuf 6,95
Occasion 2,00
par (Fontaine Victor Hugo)
31 mai 2014

M.Y est un tueur à gage qui, depuis deux ans, tente d'éliminer par tous les moyens un certain Eduardo Blaisten. Sa mission devient de plus en plus périlleuse, d'autant plus que notre tueur est, depuis sa naissance, poursuivi par une incroyable malchance. Mais M.Y est un professionnel dans l'âme: même s'il est persuadé à son réveil qu'il vit sa dernière journée, il se doit d'honorer son contrat. Nous suivons donc avec beaucoup de plaisir les péripéties de ce tueur peut ordinaire qui échafaude des plans tous plus idiots les uns que les autres. Une fable à la fois noire et drôle sur l’œuvre que chacun doit accomplir.


Neuf 23,00
Occasion 10,00
par (Fontaine Victor Hugo)
30 mai 2014

En 1987, sur une plage de l'île de Nordkoster fut retrouvée une femme enceinte enterrée vivante. Un enfant a été témoin de la scène mais malgré son appel aux secours, la victime ne pourra être sauvée.
Plus de 20ans après, l'énigme n'a toujours pas été résolue. Olivia Rönning, une élève de l'école de police doit choisir un "cold-case" pour son mémoire de fin d'année. Elle va porter son dévolu sur cette ancienne affaire, sur laquelle son père, alors inspecteur, avait enquêté. Un autre policier maintenant retraité s'était chargé principalement du dossier. Malheureusement, personne ne sait où il se trouve aujourd'hui et les personnes de son entourage semblent réticentes à l'idée d'aider Olivia à le retrouver. Obstinée et volontaire, elle parviendra malgré tout à découvrir de nouveaux éléments pour faire avancer l'enquête. En parallèle à cette dernière, divers sans-abri sont victimes d'agressions. Qui peut bien leur en vouloir et pourquoi ?

Explorant les bas-fonds de Stockholm, nous emmenant au Costa-Rica, en passant par des milieux industriels miniers frauduleux et frôlant la prostitution de luxe, les Börjlind nous entraînent dans un roman noir, sans pitié à l'ambiance froide et sordide.
Encore une belle découverte de polar nordique. Amateurs du genre, à consommer sans modération !


Albin Michel

par (Fontaine Victor Hugo)
30 mai 2014

A cause de ses problèmes d'alcool et ses troubles du comportement, Madeline, une jeune fille de 17 ans, se retrouve dans un centre de désintoxication. D'abord en conflit avec le personnel du centre, l'amitié d'une autre pensionnaire va lui donner envie de changer de vie. Peu de temps avant sa sortie, elle rencontre Stewart qui a, lui aussi, de graves problèmes d'alcool. Lorsqu'elle quitte le centre ils se promettent de se retrouver à l'extérieur. Après s'en être sortie, sera-t-elle assez forte pour le sauver lui aussi?
Plus qu'un roman sur la drogue et ses dangers, ce livre interroge sur "l'après addiction" et la culpabilité.


21,00
par (Fontaine Victor Hugo)
30 mai 2014

Écrivain argentin en mal d'inspiration, E.Renzi accepte un poste d'enseignant dans une université américaine. Il y fait la connaissance d'Ida Brown, brillante et mystérieuse professeur spécialiste de Conrad, avec qui il aura une liaison. Mais quelques temps plus tard, Ida est retrouvée morte dans sa voiture. Face à cette mystérieuse disparition et en parallèle de l'enquête de la police, il va tenter de découvrir les dessous de cette affaire.
Ce roman haletant est aussi un bel hommage aux grands écrivains américains.


17,00
par
30 mai 2014

Genette ne cache pas son je

** **Éminent théoricien de la littérature dont les textes sont décortiqués par tous les khâgneux, Gérard Genette nous offre avec « Épilogue » un dernier volume qui vient clore ce qu’il appelle son « triptyque bardadraque ». Puisque « Tout a une fin même les suites », ce recueil intervient dans la série comme un post-scriptum de 200 pages aux trois précédents ouvrages. Surtout, ne soyez pas effrayés par cette entrée en matière, " Epilogue " peut se lire séparément des premiers. Il vous donnera juste furieusement envie de les découvrir . En ce printemps, ne passez pas à côté de l’un des essais littéraires les plus amusants du moment. Plonger dans " Epilogue ", c’est faire à notre esprit le plus grand bien, c’est comme le plonger dans une solution rafraîchissante. Avec ces fragments comme des messages personnels qui ont valeur d’universel, notre intelligence s’élève, nous nous sentons psychiquement moins étriqués, comme ré-oxygénés.

Alors kézako ? Qu’est-ce donc que cette énigmatique « suite bardadraque»?

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u