www.leslibraires.fr

Conseils de lecture

Ici présent

Le Temps qu'il fait

15,00
par (Librairie Dialogues)
19 avril 2005

"C'est l'histoire d'une fraction de seconde, une histoire de gamin vraiment,de mousse."C'est l'histoire d'un jeune homme qui vient d'arriver du côté de la pointe Penmarc'h, en Bretagne, au port de Saint-Guénolé.Dans cette région, qui est un véritable pays, comment un inconnu peut-il trouver sa place? En plus d'ètre un écrivain talentueux, Jean-Pierre Abraham est aussi photographe.C'est ce regard différent et peu banal qu'il pose sur l'ancien Cap Caval, immortalisant les lieux et les âmes en un fraction de seconde.C'est aussi pour cela qu'avec "Ici présent" s'amorce peut-ètre une nouvelle démarche littéraire.Il ne s'agit plus de relater des événements, mais d'instantanés, d'une histoire en temps réel, "comme si l'écriture pouvait coïncider avec la vie." Un récit empreint d'une grande poésie, inspiré par l'amour de lieux que Jean-Pierre Abraham connait bien.


Petite chronique des gens de la nuit dans un port de l'Atlantique Nord
23,40
par (Librairie Dialogues)
19 avril 2005

Ce superbe roman de Philippe S.Hadengue avait été publié par Maren Sell en 1988. Il avait alors rencontré un succès public et critique et avait été couronné du « Prix de l'Evénement du jeudi », puis du « Prix Louis Guilloux », et en mai 1989, du « Prix du Livre Inter ». Pauvert vient de prendre l'excellente initiative de le rééditer. Cette ville de l'Atlantique Nord, pourrait être Brest, lui ressemble, comme elle ressemble à d'autres villes portuaires de cette côte. Et nuits après nuits, la vie s'écoule, les gens se rencontrent, des amours se nouent, des drames aussi, dans la grande salle bondée du plus grand bar de nuit d'Europe Occidentale : un opéra désaffecté, situé sur le long quai de l'ancien quartier des armateurs. Hadengue décrit avec un immense talent et une grande justesse l'ambiance qui règne dans ces quartiers portuaires et les personnages étranges et attachants qui peuplent leurs nuits.


Noces tardives, roman
18,40
par (Librairie Dialogues)
19 avril 2005

Edith s'habille avec soin, n'omet pas d'épingler une jolie broche au col de son chemisier, et part à bicyclette. Une halte chez l'épicier, le temps d'acheter le citron qui accompagnera un festin de crevettes, et...en route vers le bois. Elle compose déjà en pensée le beau bouquet tout bleu qu'elle veut déposer sur la tombe de la chère mamie Gunhild. La bicyclette est abandonnée à l'orée de la forêt. Edith s'enfonce sous les arbres, elle cueille et rassemble ses fleurs.

Tout à coup, elle trébuche sur une racine et tombe. Malgré ses efforts, elle ne réussira pas à se relever. Car Edith Tônnesen est une femme de 84 ans. Six longs jours, six longues nuits durant, telle un gisant bien vivant, elle va demeurer là, allonger sur le sol, observant, contemplant la nature autour d'elle... Malgré la peur, la fin, la soif, en dépit des blessures au corps et au coeur, ne peut-on dire que ... "tout est grâce"?
Anne-Marie Lön nous offre un superbe portrait de femme en même temps qu'un hymne à toutes les saveurs de la vie.
J'ai énormément aimé ce roman qui curieusement me rappelle à la fois : Le dîner de Babette, Le vieil homme et la mer, Microcosmos... Un livre à savourer immédiatement!


Oncle Petros et la conjecture de Goldbach
39,80
par (Librairie Dialogues)
19 avril 2005

D'où vient qu'Oncle Petros, brillant mathématicien, est considéré par les siens comme le raté de la famille? C'est la faute de Goldbach, disent ses commerçants de frères, des grecs prospères.
CONJECTURE DE GOLDBACH : "Tout nombre pair supérieur à 2 est la somme de 2 nombres premiers."
Evidemment...mais allez donc le prouver! A tenter d'y parvenir, Petros Papachristos a ruiné sa vie et sa réputation. Son neveu, le narrateur, lui même féru de mathématiques, élève un monument de tendresse à la gloire de cet oncle mal aimé. De la brebis galeuse, il fait, rétroactivement, un véritable héros hellène.
NB : l'éditeur anglais d'Apostolos Doxiadis offre une récompense d'un million de dollars à toute personne qui résoudra la conjecture de Goldbach. Cf la 4ème de couverture de ce petit roman ironiquement savoureux!


Voyages
par (Librairie Dialogues)
19 avril 2005

On trouvera dans ce livre, pour la première fois réunis en un seul volume, les notes et récits de voyages que Flaubert entreprit en famille, seul ou avec son ami Maxime du Camp. Qu'il s'agisse de textes revus et aboutis ou de simples impressions jetées sur des carnets de voyages, Flaubert apporte ici la démonstration qu'un grand écrivain se reconnaît jusque dans la matière brute de ses écrits. Comme a pu le dire Jean-Paul Sartre: "On voit Flaubert tout entier dans ses notes de voyages. Je conseille à tous ceux qui veulent savoir qui est Flaubert de lire ces notes."