www.leslibraires.fr

Conseils de lecture

Revue culturelle du Havre n°3

Collectif

Revue Culturelle Du Havre

par (Librairie La Galerne)
13 octobre 2012

Le Havre en revue

2017 & plus, la revue culturelle du Havre mérite le détour.
De longs articles passionnants mis en valeur par une maquette très réussie.
Trois numéros sont disponibles.


Neuf 17,00
Occasion 16,36
par (Fontaine Kléber)
13 octobre 2012

Les ombres du passé

Au coeur de l'hiver parisien, Pierre Meilhac aperçoit dans la rue une connaissance.
Cette femme, Marge Finaly, il ne l'a pas vu depuis 15 ans...Rencontrée dans un café, elle l'introduit très vite dans son cercle d'amis loufoques et l'invite régulièrement dans sa maison des bords de Marne héritée de ses parents.
Autour du personnage féminin et sensuel de Marge gravite une foule de personnages intrigants, d'éléments mystérieux et surtout, se cristallise autour d'elle la montée en puissance d'un danger qui grandit de page en page.
Peu à peu, les pièces du puzzle se mettent en place et on comprend alors pourquoi Marge a choisi précisément Pierre et pas un autre pour partager ces quelques mois avec elle.
Un roman captivant, sensible et nostalgique.


Neuf 22,90
Occasion 4,39
par (Librairie Banse)
12 octobre 2012

Ambiance nippone au suspence rebondissant !

En général, nous ne lisons pas les auteurs qui se vendent "tout seul". Cela faisait longtemps que Grangé me faisait envie et je ne le regrette pas ! Le commissaire de police Olivier Passan obsédé par le Japon, va se retrouver chargé d'une affaire qu'il va faire sienne. Il va appliquer sa façon de faire envers et contre tous et devoir trouver le meurtrier, nommé L'Accoucheur, qui dépèce des femmes enceintes. Nous sommes souvent pris au dépourvu pensant tenir le meurtrier mais l'auteur est expérimenté dans l'art du rebondissement...


Neuf 20,90
Occasion 4,00
par (Fontaine Villiers)
12 octobre 2012

Il y a « L'île au trésor » et l'île au trésor (peut-être). David est l'héritier récalcitrant d'une vénérable maison d'édition en faillite. Lors de l'inventaire on trouve une carte qui serait l'original de celle qui figure au début du célèbre roman – ou pas. L'expertise est ambiguë. L'expert aussi. Si cette carte est authentique sa vente suffira largement à éponger les dettes mais...Las de toutes ces responsabilités, David part se reposer dans une petite île des Hébrides.


Là, bar-hôtel dont le patron est truculent et les clients hauts en couleur , où l'on écluse bière et whisky jusqu'à pas d'heure et où, passé un certain niveau d'alcool, les chants gaéliques fusent et les musiciens sortent violons et cornemuses (!), et cela tous les soirs. Clichés à gogo ou écran de fumée (les brumes celtiques, quoi) ? Les îliens n'ont pas survécu aux coups de l'histoire, assénés autant par les Écossais non-îliens que par les affreux Anglais, en étant doux et naïfs.
Et que font tous ces individus dans les alentours: pilote français, milliardaire de l'informatique, universitaire d'Oxford, notaire d'Édinbourg et ... l'homme en kilt?
Hommage à Stevenson, ce roman est malicieux et divertissant. L'évocation de ces îles – la mer autour, le ciel au-dessus – est très belle.


Neuf 21,50
Occasion 17,00
par (Librairie Athenaeum)
12 octobre 2012

Le printemps arabe n'a pas été perçu par tout le monde de la même façon !

A déguster avec une carré de chocolat noir ... intense ! Tout autant que le roman ...
L'un soutiendra les effets de l'autre : lorsque vous serez rentré, dès le départ, dans spirale du "Mais que va devenir Lakhdar ?"
Intensité, donc.

Sans confusion, l'impact de cette lecture est déroutant ... ce jeune marocain, épris de liberté, est emporté dans un récit vif et rythmé :
« Je suis ce que j’ai lu, je suis ce que j’ai vu, j’ai en moi autant d’arabe que d’espagnol et de français, je me suis multiplié dans ces miroirs jusqu’à me perdre ou me construire, image fragile, image en mouvement. » (p236)

Construction dramatique d'un jeune immigré et d'ailleurs, vous n'en serez pas chocolat jusqu'à la fin !