www.leslibraires.fr

Conseils de lecture

Neuf 29,90
Occasion 15,00
par (Librairie Dialogues)
15 novembre 2005

« L'idée générale de ce livre est qu'on apprend des choses sans s'ennuyer, j'espère. Sur des écrivains, des œuvres, des personnages, des notions, sur la littérature […] C'est une sorte d'essai d'esthétique et, malgré moi, un autoportrait. Les dictionnaires sont peut-être les moins pesants des livres, qui laissent le lecteur choisir ce qu'il veut, quand il veut, comme il veut, dans le plus grand désordre, pour son éventuel plaisir. » Charles Dantzig
De François Villon à Françoise Sagan, le "Dictionnaire égoïste de la littérature française" rassemble des auteurs célèbres et des méconnus, des oeuvres lues et d'autres qui pourraient l'être davantage, des personnages de fiction, des notions. Ce n'est pas un dictionnaire comme les autres. Il est érudit, allègre, partial, drôle, s'intéressant aux êtres en plus des écrits, brillant, inattendu. Bref, il est à part. C'est un exemple achevé de gai savoir.


6,90
par (Librairie Dialogues)
1 septembre 2005

Louis et Fanny. Un homme et une femme qui se retrouvent chaque jeudi. Elle devient sourde. Il est professeur de piano. Un premier roman servi par une écriture extrêmement évocatrice.


4,39
par (Librairie Dialogues)
1 septembre 2005

Sur l'île de Naxos, Eleni est une femme de chambre à la vie bien réglée et sans saveur. Son seul espace de liberté, ce sont les chambres d'hôtel qu'elle fait chaque matin en rêvant la vie de leurs occupants… Et notamment ce couple de français si chic et si joyeux. C'est dans leur chambre que la vie d'Eleni va basculer, en faisant tomber une pièce d'échecs.


30,50
par (Librairie Dialogues)
19 avril 2005

Sherman, Dorothy, Ed, Jane et Stephen forment une drôle de bande de post-ados qui rêvent encore un peu leur vie et ont bien du mal à se fondre dans l'impitoyable monde du travail... Mais il faut bien gagner sa croûte, et accepter quelques compromis : l'apprenti écrivain devient libraire et se heurte aux clients "difficiles" et à une chef tyrannique, le futur grand dessinateur de BD accepte d'être l'assistant d'un vieux cartoonist aigri, l'assistante de rédaction se perd dans l'alcoolisme… Leur quotidien est fait de colocs plus ou moins réussies, de chagrins d'amour, de petites mesquineries, d'abus de confiance et autres escroqueries... d'un réalisme saisissant.
Ce foisonnant pavé est vif, intelligent et drôle. Et le lecteur aux yeux rougis par une lecture ininterrompue de 600 pages d'en demander encore !
Prix du 1er album à Angoulême en 2005


16,25
par (Librairie Dialogues)
19 avril 2005

« Dans cette Bretagne aride, l'ossature de la terre se révèle sous l'herbe rase. On n'a pas de racines, on n'a pas de lignées. On repose sur des superpositions de dalles feuilletées. La côte usée jusqu'au granit par le vent et la pluie, n'a pour seules parures, lunaires ou solaires, que les médaillons de ses lichens incrustés dans la grisaille des roches. »
Peut-on résister aux mots d'André Ar Vot lorsqu'il se rappelle la baie de Morlaix et fait revivre les paysages bretons de son enfance, lorsqu'il se souvient de ses premiers émois, de ses rêves d'un ailleurs, de sa parenthèse américaine… ? Cela nous semble inconcevable tant est belle cette échappée littéraire.
Après ses "Cent vues de l'Enclos des Nuages", André Ar Vot nous donne à lire une fiction captivante dans un style tout simplement magnifique.