Françoise Héritier

Françoise Héritier est connue pour avoir su ouvrir le structuralisme de Claude Lévi-Strauss à de plus larges horizons. Le grand public a également pu l’apprécier comme écrivaine géniale et pleine de modestie. Venez redécouvrir dans ce dossier ces deux facettes de son œuvre.

Au Gré des jours, Prix Fémina 2017 - spécial

Prix Fémina 2017 - spécial

Odile Jacob

12,90

« Je me souviens de moments forts ou décisifs.
Je me suis formée émotionnellement et affectivement de bric et de broc.
Quelque chose s’est passé dans mon enfance qui m’a donné une forme de solidité.
Je me souviens de conversations à bâtons rompus, pleines de vivacité, de renversements, de tête-à-queue, de retours en arrière, de mots d’esprit, de fous rires, de mines offusquées… avec une amie. Ce sont des moments de grâce et de vérité.
Je ne recherche rien tant que cette amitié-là, simplement parce que c’est nous et qu’on s’aime. » F. H.
Françoise Héritier se confie et nous fait partager son amour des mots et son goût de vivre.
Un immense talent, une leçon de vie.
Après Le Sel de la vie, voici Au gré des jours.

Prix Fémina Spécial accordé à l'ensemble de son oeuvre en 2017


Le sel de la vie , lettre à un ami

lettre à un ami

Odile Jacob

9,90

« Il y a une forme de légèreté et de grâce dans le simple fait d’exister, au-delà des occupations, au-delà des sentiments forts, au-delà des engagements, et c’est de cela que j’ai voulu rendre compte. De ce petit plus qui nous est donné à tous : le sel de la vie. » F. H.
Dans cette méditation tout en intimité et en sensualité, l’anthropologue Françoise Héritier traque ces choses agréables auxquelles notre être profond aspire, ces images et ces émotions, ces moments empreints de souvenirs qui font le goût de notre existence, qui la rendent plus riche, plus intéressante que ce que nous croyons souvent et dont rien, jamais, ne pourra être enlevé à chacun.
------------------------------
Prix Simone Veil - 2012
Prix de la fondation Martine-Aublet - 2012
Prix Fémina Spécial accordé à l'ensemble de son oeuvre en 2017


Le goût des mots
10,90

Après Le Sel de la vie, Françoise Héritier poursuit ici son exploration tout en intimité et en sensualité de ce qui fait le goût de l'existence. Elle nous invite à retrouver nos étonnements d'enfance, quand la découverte des mots, à travers leur brillance, leur satiné, leur rugosité, s'apparentait à celle de la nature et des confitures. À travers les mots, c'est le trésor caché s'établissant en nous entre les sons, les couleurs, les saveurs, les touchers, les perceptions et les émotions qu'elle nous convie ici à redécouvrir.
À chacun, à son tour, à partir de quelques mots, de trouver la richesse de l'univers intime qu'il porte en soi.


Sida, un défi anthropologique
25,00

Composé à partir d'articles, de communications et de préfaces, d'entretiens et de rapports, et de textes inédits, ce livre retrace, de par la date des écrits et la variété des matériaux, une partie significative de la réflexion sur le sida qui eut lieu dans les années 1990, pendant lesquelles l'auteur fut présidente (de 1989 à 1995) du tout nouveau Conseil national du sida. Il permet de prendre la mesure des progrès accomplis dans le traitement de la maladie, mais aussi du chemin parcouru dans les représentations mentales de celle-ci: après avoir révélé la permanence de redoutables questions au coeur des relations humaines, politiques et sociales, cette épidémie a également donné lieu à des évolutions qui conduisent et font appel à la tolérance et à la connaissance, et non plus à la peur ou à l'exclusion. Augmenté d'une introduction nouvelle, le présent recueil rassemble des textes choisis et organisés par Salvatore D'Onofrio.
Françoise Héritier, anthropologue, professeure honoraire au Collège de France et à l'EHESS, est l'auteur notamment de Masculin/Féminin I et II (Odile Jacob, 1996 et 2002), Les deux Soeurs et leur mère (Odile Jacob, 1994), Une Pensée en mouvement (Odile Jacob, 2009), Retour aux sources (Galilée, 2010). Elle vient de publier Le Sel de la vie (Odile Jacob, 2012).
Salvatore D'Onofrio est professeur à l'Université de Palerme et membre du Laboratoire d'anthropologie sociale à Paris. Auteur de nombreux ouvrages, il a publié aux Belles Lettres Le Sauvage et son double (2011).


De la violence, séminaire de Françoise Héritier, II

séminaire de Françoise Héritier

II

Odile Jacob

28,90