Joyeux Noël 2013 !

Joyeux Noël 2013 !

Toute l'équipe de la librairie Dialogues a pris plaisir à sélectionner pour vous les ouvrages présentés ici et forme le voeu qu'ils contribueront à vous faire passer de très bonnes fêtes.
Au sommaire, des ouvrages pour la jeunesse, des dictionnaires et encyclopédies, des livres sur les beaux-arts, l'art de vivre, la nature, les jeux, les sports, la mer et la Bretagne, les sciences humaines, des romans mais aussi des BD, mangas, livres sonores et agendas.
Le catalogue imprimé est à votre disposition gracieusement à la librairie.
Suivez le lien : Catalogue feuilletable de la librairie Dialogues

Padre Pio : miracles et politique à l'âge laïc
30,00

Ce livre raconte l'histoire de l'Italien probablement le plus important du XXe siècle.
Et alors ?
Nous plongeant dans le monde bigarré des frères et des prêtres, des clercs et des laïcs, des croyants et des athées, des bons et des méchants, des cultivés et des ignorants, Sergio Luzzatto, professeur d'histoire moderne à l'université de Turin, a écrit le grand livre sur la manière dont l'historien-anthropologue doit parler de la sainteté à l'âge laïc : les stigmates - vrais ou faux, là n'est pas la question - d'un individu sanctifié disent moins de lui que du monde alentour, des attentes, du besoin de croire, de l'angoisse des intercessions.
Mais encore ?
Le 20 septembre 1918, dans le petit village de San Giovanni Rotondo, un frère capucin en prière découvre les stigmates de la crucifixion de Jésus inscrits sur ses mains.
À partir de ce seul commencement, Sergio Luzzatto déploie une enquête extraordinaire : sur l'ordre mineur des capucins qui tenait enfin, face aux franciscains, son heure de gloire ; sur les Pouilles, région retardataire, saignée à blanc par la Première Guerre mondiale d'où sont revenus des survivants aux corps mutilés par les stigmates de technologies guerrières et que les chantres du nationalisme transformèrent en preuves du devenir christique de la nation ; sur la violence sociale dans la région qui très vite opposa les ouvriers agricoles occupant les terres aux grands propriétaires, lesquels lancèrent contre eux un des premiers faisceaux de Mussolini au prix du plus grand massacre de militants socialistes ; sur l'alliance entre le cléricalisme et le fascisme qui se noue alors et dont un des piliers sera l'université catholique du Sacré-Coeur, qui, des décennies durant, disputera de la vérité des excroissances surnaturelles de saint François et des doutes suscités par les plaies de Padre Pio, creusées peut-être par de l'acide ; sur la présence dans l'entourage du saint de hiérarques fascistes, tour à tour chantres du Duce puis, passé la chute du régime, biographes autorisés du Padre à qui d'autres offrent un hôpital avec l'argent du marché noir dans le Paris de l'Occupation ; sur la reconquête catholique de la société italienne après-guerre avec l'explosion du culte du Padre portée par la presse magazine ; sur la christologie et la définition de ce qu'est l'Église selon Jean XXIII, hostile au culte du capucin, et selon Jean-Paul II qui le canonisera ; sur la place somme toute de ce capucin dans la longue chaîne qui voit, depuis la Contre-Réforme catholique, l'Église répondre par une surenchère à la demande de liturgies rassurantes, de cultes protecteurs et d'analgésiques sociaux.
Un très grand livre, assurément.


Le livre à pois
12,90

8 couleurs, 8 pois à retrouver...
Pour un grand final tout en beauté !


Coffret et mémoires de guerre, Tome 1 et 2

« Nous sommes tous des vers », disait modestement Winston Churchill, « mais je crois que moi, je suis un ver luisant ! »

Ses multiples actions d’éclat, immortalisées par une œuvre littéraire étincelante, expliquent clairement pourquoi il n’a pas fi ni de luire. A-t-on déjà vu un homme doté d’un si beau style relater de si grands événements après avoir occupé de si hautes fonctions ?

Les Mémoires de guerre sont une épopée narrée comme un conte, avec une documentation surabondante, d’admirables phrases cadencées, un humour omniprésent et des excursions aux quatre coins d’un monde en guerre.

Une œuvre littéraire, au sens le plus noble du mot.

Traduit, annoté et présenté par François Kersaudy.


Stalker, Pique-nique au bord du chemin

Pique-nique au bord du chemin

Folio

7,80

Des Visiteurs sont venus sur Terre. Sortis d'on ne sait où, ils sont repartis sans crier gare. Dans la Zone qu'ils ont occupée sans jamais interagir avec les hommes, ils ont abandonné des objets de toutes sortes. Objets-pièges. Objets-bombes. Objets-miracles. Objets que les stalkers viennent piller au péril de leur vie, comme une bande de fourmis coloniserait, sans rien y comprendre, les détritus abandonnés par des pique-niqueurs au bord d'un chemin. Adapté au cinéma en 1979 par Andreï Tarkovski, Stalker ou Pique-nique au bord du chemin est le chef-d'œuvre des frères Strougatski. Un roman qui a eu un tel impact sur le XXᵉ siècle, que c'est sous le surnom de stalkers qu'on connaît désormais les hommes et les femmes qui ont étouffé le cœur du réacteur en fusion de Tchernobyl, entre le 26 avril et le 16 mai 1986.
Les frères Strougatski, Arkadi (1925-1991) et Boris (1933-2012), sont les écrivains de S.-F. russes les plus connus au monde. L'intelligence et la sensibilité humaniste de leurs romans, devenus des classiques, leur ont valu une renommée universelle.


Nu dans le jardin d'Eden
19,00

Garden Hills a connu des jours heureux lorsque Jack O'Boylan, un magnat de l'industrie, exploitait la mine de phosphate qui a fait prospérer la ville. Puis les hommes de Jack sont partis. Le créateur a abandonné sa création, la mine a fermé, les habitants ont déserté l'endroit.
Aujourd'hui, seule une douzaine de familles vit encore à Garden Hills. Une véritable cour des miracles qui espère encore le retour de Jack O'Boylan. La ville pourrait renaitre de ses cendres grâce à Fat Man qui a hérité de son père, propriétaire des terrains avant la construction de la mine, une incroyable fortune. Mais personne n'attend plus rien de lui: Fat Man est un obèse qui passe son temps reclus dans sa maison à ingérer d'énormes quantités de nourriture en ignorant le monde extérieur.
Reste Dolly, une ancienne reine de beauté, dont le souhait le plus ardent est de convertir Garden Hills à la modernité, c'est-à-dire au tourisme et à la débauche. Rapports de forces, manigances amoureuses et sexuelles, trahisons et machinations... Dolly ne lésinera sur rien pour abattre les vieilles idoles et mener son projet à bien.